un-appareil-conserve-en-vie-le-foie-pendant-une-semaine-hors0du-corps-humain
Les foies humains peuvent être maintenus en vie pendant sept jours hors du corps dans un nouvel appareil. Celui-ci semble également améliorer la qualité des foies, affirment les chercheurs à l’origine de ces travaux. Ils espèrent que leur appareil permettra à plus de gens de recevoir des greffes.

Un appareil conserve en vie des foies hors du corps

Les foies humains sont très en demande. Un adulte au Royaume-Uni qui a besoin d’un foie doit attendre 135 jours en moyenne pour qu’il soit disponible, et environ 17 000 personnes aux États-Unis attendent un foie.
Une partie du problème est la courte durée de vie des foies hors du corps. Les protocoles standard permettent de maintenir les organes en bonne santé pendant environ 12 heures, bien que l’année dernière une équipe ait refroidi les foies à -4°Celsius pour les maintenir en vie pendant un jour et demi.
Pierre-Alain Clavien, de l’Université de Zurich en Suisse, et ses collègues sont allés encore plus loin en utilisant un appareil pour maintenir les foies humains en vie pendant sept jours. Pendant ce temps, les organes non seulement survivent, mais semblent devenir plus sains, avec une baisse des niveaux de composés liés aux blessures et à l’inflammation.
Cet appareil fournit de l’oxygène et des nutriments aux foies, et maintient une pression similaire à celle que l’on trouve à l’intérieur du corps. Elle élimine également les déchets cellulaires comme le dioxyde de carbone.

Des foies de porcs ont permis le développement de cet appareil

Clavien et ses collègues ont développé cet appareil au cours des quatre dernières années en utilisant des foies de porc. Lors de la dernière expérience, l’équipe a utilisé 10 foies humains trop endommagés pour être transplantés. Six de ces foies ont survécu dans l’appareil. Ces foies semblaient fonctionner, selon l’équipe. Les cellules ont continué à remplir des fonctions de base comme le maintien du métabolisme énergétique et la fabrication de protéines.
Cependant, les organes ont rétréci au cours de cette semaine. À la fin des sept jours, les six organes n’avaient plus qu’un quart de leur taille d’origine. Mais les auteurs disent que c’est un signe de réduction de l’enflure.
« L’équipe doit être félicitée pour sa réussite technique », déclare Simon Afford, de l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni. Mais les chercheurs n’ont pas encore prouvé que cet appareil améliorera les greffes de foie, dit-il. La plupart des chirurgiens préfèrent retirer et implanter les foies en quelques heures. « Pour l’instant, on ne sait pas encore quels avantages cliniques cela apportera aux patients », explique Simon Afford.
Cette recherche a été publiée dans Nature Biotechnology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay