un-dispositif-pour-extraire-des-éléments-vitaux-du-régolithe-lunaire-pour-de-futures-missions
La Lune n’a pas d’oxygène respirable – ce qui représente évidemment un obstacle pour les astronautes. Comme nous ne pouvons pas en emporter beaucoup, il est vital de trouver comment le produire lors de futures missions. Les chercheurs de l’ESA ont créé un dispositif capable de produire de l’oxygène à partir du régolithe lunaire.

Obtenir de l’oxygène de la poussière lunaire

Le régolithe lunaire – a fait l’objet de nombreuses études depuis que des échantillons ont été ramenés des missions Apollo. Les scientifiques ont ensuite pu faire de la rétro-ingénierie pour déterminer comment les futurs astronautes pourraient s’en servir, notamment en construisant des bases avec des briques cuites de régolithe et même en les utilisant pour emmagasiner de la chaleur pendant les longues nuits lunaires.
Ces études antérieures ont révélé que l’oxygène est l’élément le plus abondant dans le régolithe lunaire, représentant 40 à 45 pour cent de son poids. Le problème est qu’il n’est pas présent sous une forme respirable – l’oxygène est enfermé dans des minéraux d’oxyde.
Mais les chercheurs du centre européen de recherche et de technologie spatiales (ESTEC) ont maintenant mis au point un dispositif expérimental qui peut extraire l’oxygène du régolithe lunaire. Cet appareil utilise une méthode appelée électrolyse du sel fondu, qui consiste à ajouter de la poussière lunaire à un bol de sel de chlorure de calcium fondu, qui a été chauffé à 950° Celsius.
Ensuite, un courant électrique est appliqué au mélange, ce qui permet d’extraire l’oxygène de la poussière. Le sel fondu agit comme un électrolyte, ce qui permet à l’oxygène de le traverser et de se rassembler à une anode où il peut être récupéré pour être utilisé par les astronautes.

Une preuve de concept 

Ce dispositif fonctionne comme une preuve de concept et, avec un perfectionnement du processus d’extraction, un dispositif similaire pourrait un jour être envoyé sur la Lune pour aider à y maintenir une présence humaine durant plusieurs mois.
« Le fait de pouvoir obtenir de l’oxygène à partir de ressources trouvées sur la Lune serait évidemment extrêmement utile aux futurs colons lunaires, tant pour la respiration que pour la production locale de carburant pour fusée », affirme Beth Lomax, l’une des auteures de cette recherche.
astronautes-futures-missions-oxygène-poussière-lunaire
Et l’oxygène n’est pas le seul produit potentiellement utile à extraire du régolithe. Une fois que ce gaz est retiré de la poussière lunaire, les restes contiennent un mélange de plusieurs métaux, qui pourraient être utiles aux astronautes pour la construction de futurs habitats.
« Il s’agit d’un autre axe de recherche utile pour déterminer quels sont les alliages les plus utiles qui pourraient être produits à partir de ces métaux et à quelles applications ils pourraient servir », explique Alexandre Meurisse, un des auteurs de cette recherche. « Pourraient-ils être directement imprimés en 3D ou nécessiteraient-ils un affinage ? Ce sont des questions auxquelles nous devons trouver des réponses.

Mettre en place une usine pilote

Mais au final, la combinaison précise des métaux dépendra de l’endroit sur la Lune d’où le régolithe sera extrait – il y a des différences régionales importantes ». L’équipe prévoit de continuer à peaufiner ce dispositif, dans le but de mettre en place une usine pilote dans les prochaines années.
Source : ESA
Crédit photo : PixabayPixabay

Un dispositif pour extraire l'oxygène du régolithe lunairemartinEspace
La Lune n'a pas d'oxygène respirable - ce qui représente évidemment un obstacle pour les astronautes. Comme nous ne pouvons pas en emporter beaucoup, il est vital de trouver comment le produire lors de futures missions. Les chercheurs de l'ESA ont créé un dispositif capable de produire de l'oxygène...