les-écrans-tactiles-des-smartphones-peuvent-être-imprimés-comme-un-journal
En Australie, des scientifiques ont mis au point un nouveau type de matériel électronique qui réagit au toucher et qui n’a qu’une fraction de l’épaisseur des écrans actuels des smartphones.

Un écran tactile qui peut être imprimé

Il pourrait un jour être utilisé dans les appareils mobiles de la prochaine génération et, grâce à son incroyable finesse et à sa flexibilité, pourrait être fabriqué à grande échelle en utilisant le processus « roll-to-roll » comme un journal imprimé.
Cette percée est due à des chercheurs de l’université RMIT, qui ont commencé avec un matériau couramment utilisé dans les écrans tactiles des mobiles actuels –  l’oxyde d’indium-étain. Ce matériau transparent est très conducteur mais présente des inconvénients, notamment sa grande fragilité. L’équipe a donc cherché à lui donner une meilleure souplesse en réduisant son épaisseur.
« Nous avons pris un vieux matériau et l’avons transformé de l’intérieur pour créer une nouvelle version extrêmement fine et flexible », explique le chercheur principal, le Dr Torben Daeneke. « Vous pouvez le plier, le tordre et le fabriquer de manière bien plus économique et efficace que la méthode lente et coûteuse que nous utilisons actuellement pour fabriquer les écrans tactiles ».
Les chercheurs y sont parvenus grâce à ce qu’ils appellent un procédé d’impression par métal liquide. Ce procédé consiste à chauffer un alliage d’indium et d’étain à 200°Celsius pour en faire un liquide, avant de le rouler sur une surface pour produire des feuilles très minces.

Un matériau très transparent

Ces feuilles bidimensionnelles sont fabriquées à partir des mêmes produits chimiques que l’oxyde d’indium-étain ordinaire, mais présentent à l’intérieur une structure cristalline différente qui leur confère certaines capacités. Si la flexibilité totale est la caractéristique phare de ce matériau, il est également plus transparent, n’absorbant que 0,7 % de la lumière qui le frappe, contre 5 à 10 % pour le verre conducteur ordinaire.
« Cela signifie qu’un téléphone mobile avec un écran tactile fabriqué dans notre matériau consommerait moins d’énergie, ce qui prolongerait la durée de vie de la batterie d’environ 10 % », explique M. Daeneke.
En l’état actuel des choses, l’équipe a construit un écran tactile fonctionnel avec ce matériau, mais imaginez que sa valeur puisse s’étendre à d’autres domaines également. Les LED, les écrans tactiles avancés, les cellules solaires et les fenêtres intelligentes sont présentés comme d’autres possibilités par cette nouvelle technique de fabrication.
« Il n’y a pas d’autre moyen de fabriquer ce matériau entièrement flexible, conducteur et transparent que notre nouvelle méthode de métal liquide », explique M. Daeneke. « C’était impossible jusqu’à présent – les gens pensaient simplement que c’était impossible ».

Attirer des collaborateurs de l’industrie 

L’équipe explore actuellement les possibilités commerciales de cette technologie dans le but ultime d’attirer des collaborateurs de l’industrie pour les aider à mettre sur le marché cet écran révolutionnaire.
Cette recherche a été publiée dans Nature Electronics.
Source : RMIT
Crédit photo sur Unsplash : NordWood Themes

Des écrans de smartphones imprimés comme un journalmartinTechnologie
En Australie, des scientifiques ont mis au point un nouveau type de matériel électronique qui réagit au toucher et qui n'a qu'une fraction de l'épaisseur des écrans actuels des smartphones. Un écran tactile qui peut être imprimé Il pourrait un jour être utilisé dans les appareils mobiles de la prochaine génération...