un-œuf-par-jour-ne-présente-aucun-danger-pour-la-santé
Une équipe de chercheurs du Population Health Research Institute (PHRI) de l’Université McMaster et de Hamilton Health Sciences a trouvé la réponse à cette question qui fait débat depuis plusieurs années, à savoir si les œufs étaient dommageables pour la santé cardiovasculaire, en analysant les données de trois grandes études multinationales à long terme.

Un œuf par jour ne présente aucun danger pour la santé

Les résultats suggèrent que la consommation d’œufs ne présente aucun danger. Étant donné que la majorité des personnes participant à cette étude ont consommé un œuf ou moins par jour, il serait sans danger de consommer à cette quantité, déclare Mahshid Dehghan, premier auteur et chercheur du PHRI.
« Une consommation modérée d’œufs, qui est d’environ un œuf par jour chez la plupart des personnes, n’augmente pas le risque de maladie cardiovasculaire ou de mortalité, même si ces personnes ont des antécédents de maladie cardiovasculaire ou de diabète », dit-elle.
« De plus, aucune association n’a été trouvée entre la consommation d’œufs et le cholestérol sanguin, ses composants ou d’autres facteurs de risque. Ces résultats sont solides et largement applicables aux personnes en bonne santé et à celles souffrant de maladies vasculaires ».
Bien que les œufs soient une source peu coûteuse de nutriments essentiels, certaines directives avaient recommandé d’en limiter la consommation à moins de trois œufs par semaine, car elles craignent qu’ils n’augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

Les précédentes études étaient trop petites 

De précédentes études sur la consommation d’œufs et les maladies ont été contradictoires, a déclaré Salim Yusuf, chercheur principal de l’étude et directeur du PHRI. « C’est parce que la plupart de ces études étaient relativement petites et n’incluaient pas des individus d’un grand nombre de pays », a-t-il déclaré.
Les chercheurs ont analysé trois études internationales menées par la PHRI. La consommation d’œufs de 146 011 individus de 21 pays a été enregistrée dans l’étude PURE et chez 31 544 patients atteints de maladies vasculaires dans les études ONTARGET et TRANSEND.
Les données de ces trois études concernaient des populations de 50 pays répartis sur six continents, à des niveaux de revenus différents, de sorte que ces résultats sont largement applicables à un large ensemble de personnes, a déclaré M. Yusuf.
Les détails de cette recherche ont été publiés dans The American Journal of Clinical Nutrition.
Source : McMaster University
Crédit photo sur Unsplash : Hannah Tasker

Un œuf par jour n'est pas dommageable pour la santémartinBiologie
Une équipe de chercheurs du Population Health Research Institute (PHRI) de l'Université McMaster et de Hamilton Health Sciences a trouvé la réponse à cette question qui fait débat depuis plusieurs années, à savoir si les œufs étaient dommageables pour la santé cardiovasculaire, en analysant les données de trois grandes...