tuer-des-virus-avec-des-molécules-dérivées-du-sucre
Les virus sont étonnamment difficiles à tuer – la plupart des médicaments et des produits chimiques qui font ce travail sont également nocifs pour la santé humaine. Mais aujourd’hui, des scientifiques ont mis au point une nouvelle substance virucide dérivée du sucre, ce qui la rend mortelle pour un grand nombre de virus mais sans danger pour l’humain.

Un antivirus à large spectre dérivé du sucre

La grande majorité des traitements antiviraux actuels ne tuent pas réellement les virus – ils ralentissent plutôt leur croissance ou réduisent leurs capacités à infecter d’autres cellules. Bien que cela puisse être une méthode efficace pour éviter des maladies, les virus évoluent rapidement, de sorte qu’ils mutent souvent et les antiviraux deviennent alors totalement inefficaces.
Ce qu’il faut, ce sont de nouveaux traitements virucides qui éliminent les virus correctement et qui, dans l’idéal, agissent contre différents types de virus. Des chercheurs de l’Université de Manchester, de l’Université de Genève (UNIGE) et de l’EPFL ont réussi à créer un nouveau médicament virucide prometteur.
L’équipe a commencé avec des molécules appelées cyclodextrines, qui sont des dérivés naturels du glucose. Ils ont conçu ces molécules pour attirer les virus, puis pour qu’ils s’accrochent à leur surface et qu’ils déchirent leurs membranes extérieures, les détruisant ainsi efficacement.
Les chercheurs ont testé ce nouveau traitement sur plusieurs types de virus, dont l’herpès, le VIH, l’hépatite C, le Zika et le virus respiratoire syncytial, et ont obtenu de bons résultats avec tous ces virus. Les molécules ont été testées dans des boîtes de laboratoire contenant les virus et des cultures de tissus, ainsi que sur des souris, et se sont révélées efficaces.

Cette molécule n’endommage pas les cellules saines

Il est important de noter qu’elles n’ont pas endommagé les cellules des cultures de tissus ou des souris, et d’autres tests ont montré que les virus n’étaient pas capables de muter en présence de ce nouveau médicament.
« Nous avons réussi à mettre au point une nouvelle molécule, qui est un sucre modifié présentant des propriétés antivirales à large spectre », expliquent Samuel Jones et Valeria Cagno, chercheurs principaux de cette étude. « Le mécanisme antiviral est virucide, ce qui signifie que les virus luttent pour développer une résistance. Comme il s’agit d’un nouveau type d’antiviral et de l’un des premiers à avoir montré une efficacité à large spectre, il a le potentiel de changer la donne dans le traitement des infections virales ».

L’équipe a créé une entreprise afin de la mettre sur le marché

L’équipe affirme que cette molécule pourrait être utile contre les virus qui ont développé une résistance à d’autres traitements, et même contre de futures menaces similaires au coronavirus émergent. Cette molécule a été brevetée et l’équipe est en train de créer une entreprise afin de la mettre sur le marché. L’objectif final est de développer des pommades, des vaporisateurs nasaux et d’autres traitements contre les virus.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : EPFL
Crédit photo : Pixabay

Des molécules dérivées du sucre tuent les virusmartinbiothechnologie
Les virus sont étonnamment difficiles à tuer - la plupart des médicaments et des produits chimiques qui font ce travail sont également nocifs pour la santé humaine. Mais aujourd'hui, des scientifiques ont mis au point une nouvelle substance virucide dérivée du sucre, ce qui la rend mortelle pour un...