heure-été-liée-à-plus-accidents-de-la-route
Le risque d’accident de voiture mortel augmente dans la semaine qui suit le passage à l’heure d’été à chaque printemps. Rien qu’aux États-Unis, des chercheurs prévoient qu’environ 29 accidents mortels dans la semaine suivant le passage à l’heure d’été pourraient être évités chaque année.

Le changement d’heure d’été provoque plus d’accidents

« La meilleure option, non seulement pour le risque d’accident de la route, mais aussi pour la santé et le bien-être en général, serait de supprimer complètement le passage à l’heure d’été », déclare Céline Vetter, de l’université du Colorado à Boulder.
Céline Vetter et son équipe ont analysé les rapports d’accidents mortels sur 22 ans, de 1996 à 2017, dans tous les États américains qui changent l’heure l’été, à l’exception de l’Arizona et d’Hawaï.
Ils ont comparé le nombre d’accidents de la route mortels pour chaque semaine de l’année avec ceux de la semaine suivant un changement d’heure d’été, en tenant compte d’autres facteurs tels que le volume du trafic, les changements dans la sécurité des voitures au fil des ans et les variations saisonnières. Ils ont constaté que le risque d’accidents mortels de la route augmente d’environ 6 % dans la semaine qui suit le passage à l’heure d’été.
Le changement d’heure qui a lieu un dimanche, a eu des effets plus importants dans la semaine suivante. En moyenne, il y a eu 5,7 accidents mortels supplémentaires par jour du lundi au vendredi après le passage à l’heure d’été – soit 28,5 accidents mortels de plus pendant toute la semaine de travail.

Ces changements soudains perturbent les horloges internes de corps

Les changements d’heure soudains perturbent les horloges internes de notre corps, menant un manque de sommeil qui affecte la vigilance, le bien-être et l’humeur, explique M. Vetter. Au-delà de la première semaine suivant cette transition, le nombre d’accidents est revenu aux niveaux observés avant le changement, ce qui laisse penser que les horloges corporelles des gens se sont adaptées.
Till Roenneberg, de l’université Ludwig Maximilian de Munich en Allemagne, qui n’a pas participé à cette étude, estime que ces résultats constituent « une excellente preuve » des effets à court terme du passage à l’heure d’été.
Cette étude a également révélé que l’augmentation du risque est la plus forte le matin et qu’elle est plus prononcée dans les régions occidentales des fuseaux horaires. Plus les gens vivent à l’ouest d’un fuseau horaire, plus l’écart entre l’heure de midi et le moment où le Soleil atteint son point culminant dans le ciel est important.

Le retour à l’heure normale rapproche les horloges biologiques du midi solaire

Cela peut mener à des effets négatifs plus importants de l’heure d’été, explique M. Roenneberg. Cela peut expliquer pourquoi cette étude a trouvé peu d’impact du changement d’heure en automne, car le retour à l’heure normale rapproche les horloges du midi solaire.
Cette recherche a été publiée dans Current Biology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

L'heure d'été liée à l'augmentation des accidents de la routemartinBiologie
Le risque d'accident de voiture mortel augmente dans la semaine qui suit le passage à l'heure d'été à chaque printemps. Rien qu'aux États-Unis, des chercheurs prévoient qu'environ 29 accidents mortels dans la semaine suivant le passage à l'heure d'été pourraient être évités chaque année. Le changement d'heure d'été provoque plus...