les-boudons-sont-en-mode-économie-énergie-avec-de-lourdes-charges
Régulièrement chargés de transporter des charges de nectar qui pèsent presque autant qu’eux, les bourdons doivent utiliser leur énergie à bon escient lorsqu’ils font des allers-retours à leur ruche.

Les bourdons passent en mode économie d’énergie

Pour mieux comprendre ces capacités des bourdons, des scientifiques de l’Université de Californie ont utilisé des caméras à grande vitesse pour les observer en vol, découvrant qu’ils peuvent entrer dans une sorte de « mode économique » lorsqu’ils transportent des charges particulièrement lourdes.
« Ils peuvent transporter 60, 70 ou 80 % de leur poids durant un vol, ce qui représente une charge énorme pour nous qui ne faisons que nous promener », explique l’auteur de cette étude, Susan Gagliardi. « Nous étions curieux de voir comment ils font cala et combien il leur en coûte pour transporter leur nourriture et leurs fournitures jusqu’à la ruche ».
Pour ce faire, Gagliar et ses collègues chercheurs ont mené des expériences afin de mesurer la dépense énergétique des bourdons en vol. Il s’agissait de les placer à l’intérieur de boules vidées, d’attacher des fils réglables à leur corps afin de simuler différentes charges, et de mesurer le dioxyde de carbone produit par ces insectes pour calculer leur dépense énergétique. « Elles brûlent principalement du sucre, vous pouvez donc savoir directement la quantité de sucre qu’elles utilisent pendant leur vol », a déclaré M. Gagliardi.
Grâce à l’utilisation de caméras à grande vitesse, l’équipe a découvert que les boudons ajustaient leur style de vol sous des charges plus lourdes de plusieurs façons. Ils réagissent en augmentant à la fois la fréquence des battements et l’amplitude de la course, ou la distance de battement des ailes, afin de créer plus de portance et de gérer le poids supplémentaire.

Ce nouveau style de vol permet d’économiser de l’énergie

Mais les scientifiques ne s’attendaient pas à voir un style de vol légèrement différent qui leur permettrait de voyager en utilisant moins d’énergie, malgré les charges plus lourdes. À ce stade, on ne sait pas exactement comment les bourdons réalisent cette forme de vol en « mode économique », bien que les chercheurs soupçonnent qu’il pourrait s’agir d’une façon différente d’inverser leurs ailes entre les battements.
« Plus les bourdons sont chargés, plus leur vol est économique, ce qui n’a aucun sens en matière d’énergie », explique le coauteur Stacey Combes. Ce qu’ils savent, c’est que les boudons sont sélectives lorsqu’ils entrent dans ce mode d’économie d’énergie. Lorsque ces insectes sont bien reposés ou qu’ils portent des charges plus légères, ils ont tendance à augmenter la fréquence de leurs battements d’ailes, peut-être pour des raisons de performance comme une meilleure stabilité.
Cependant, lorsqu’ils sont chargés d’une charge plus lourde, elles entrent dans ce mode d’économie, qui apparemment est capable de porter un poids supplémentaire avec seulement une petite augmentation de la fréquence du battement des ailes.

Un comportement qu’ils choisissent

« Quand j’ai commencé dans ce domaine, on avait tendance à les voir comme de petites machines, on pensait qu’elles battaient des ailes dans un sens quand elles ne portaient aucune charge, dans un autre quand elles portaient une charge de 50 % et que chaque bordons le faisait de la même manière à chaque fois », explique M. Combes. « Cela nous a permis de comprendre qu’il s’agit d’un comportement que les bourdons choisissent de faire ».
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : University of California, Davis
Crédit photo : Pixabay

Les bourdons changent leur style de vol avec de lourdes chargesmartinBiologie
Régulièrement chargés de transporter des charges de nectar qui pèsent presque autant qu'eux, les bourdons doivent utiliser leur énergie à bon escient lorsqu'ils font des allers-retours à leur ruche. Les bourdons passent en mode économie d'énergie Pour mieux comprendre ces capacités des bourdons, des scientifiques de l'Université de Californie ont utilisé...