toucher-à-la-nourriture-augmente-la-consommation0des-aliments
Une nouvelle étude, apparemment conçue pour offrir aux détaillants alimentaires de nouvelles façons d’augmenter la consommation de leurs produits, suggère que les personnes ayant un degré élevé de maîtrise de soi concernant ce qu’elles mangent sont susceptibles de consommer davantage de nourriture si elles la touchent directement avec leurs mains. Ces résultats révèlent que les aliments peuvent être plus désirables et plus agréables lorsque nous les touchons plutôt que de les manger avec des ustensiles.

Manger avec les mains favorise la consommation des aliments

Cette nouvelle recherche est basée sur quatre expériences qui étudient comment le fait de manger de la nourriture avec nos mains affecte nos perceptions de la nourriture et influence la quantité que nous mangeons.
La grande découverte de cette étude est que l’effet de manger de la nourriture directement avec les mains est plus important chez les sujets ayant un niveau élevé de contrôle de soi lié à la nourriture. Ces sujets considèrent que la nourriture est nettement plus désirable lorsqu’elle est mangée avec les mains et ils mangent également plus d’un aliment lorsqu’ils le touchent directement.
Il est important de noter que ces deux facteurs liés au contact direct avec la nourriture n’ont pas été identifiés chez les sujets ayant un faible niveau de maîtrise de soi. Ainsi, si vous aviez toujours l’intention de manger un paquet de frites, vous l’aimerez, que vous le mangiez avec vos mains ou avec une fourchette.
« Ces deux groupes ne semblent pas traiter les informations sensorielles de la même manière », explique M. Madzharov chercheur en marketing sensoriel. « Nos résultats suggèrent que pour les personnes qui contrôlent régulièrement leur consommation alimentaire, le fait de toucher direct à un aliment déclenche une réponse sensorielle, rendant les aliments plus désirables et plus attrayants ».
Madzharov présente sa recherche principalement dans le contexte de la consommation commerciale au détail, suggérant que ces résultats peuvent être utilisés pour des dégustations plus efficaces, ou des méthodes d’échantillonnage améliorées dans les épiceries. Elle suggère également que les entreprises de restauration pourraient utiliser ces résultats pour augmenter le plaisir des clients lorsqu’ils mangent des amuse-gueules.

Des résultats qui peuvent avoir de sérieux effets sur la santé

De plus les chercheurs reconnaissent que ces résultats peuvent avoir de sérieuses implications en matière de politique publique en ce qui concerne les taux croissants d’obésité. Malheureusement, cette étude n’aborde que très peu les implications de cette recherche pour les consommateurs qui tentent de réguler leur poids.
« Nos conclusions suggèrent que le contact direct pourrait saper les efforts des consommateurs qui tentent de contrôler la quantité d’aliments et donc mener à des résultats négatifs pour la santé de ces consommateurs », écrit Madzharov dans cette étude.
En fin de compte, le grand avantage de cette étude est qu’elle explique pourquoi vous pouvez abuser de ce paquet de frites ou chercher un morceau de chocolat dont vous n’avez pas vraiment envie.
Vous mangerez peut-être moins de pizza si vous la consommez avec un couteau et une fourchette, mais cette étude semble également suggérer qu’elle n’aura pas le même goût que lorsque vous en prenez une tranche avec vos mains. Et qui veut manger de la pizza avec un couteau et une fourchette ?
Cette recherche a été publiée dans Journal of Retailing.
Source : Stevens Institute of Technology
Crédit photo : Pixabay

Pouvoir toucher aux aliments favorise leur consommationmartinBiologie
Une nouvelle étude, apparemment conçue pour offrir aux détaillants alimentaires de nouvelles façons d'augmenter la consommation de leurs produits, suggère que les personnes ayant un degré élevé de maîtrise de soi concernant ce qu'elles mangent sont susceptibles de consommer davantage de nourriture si elles la touchent directement avec leurs...