des-algues-fossiliées-pourraient-être-les-ancêtres-des-plantes-moderbes
Des algues fossilisées vieilles d’un milliard d’années trouvées en Chine pourraient être les ancêtres de toutes les plantes terrestres. Ces minuscules algues ont des structures ramifiées et des caractéristiques en forme de disque pour se fixer aux roches, ce qui en fait les plantes complexes les plus anciennes jamais découvertes.

Des algues qui seraient les ancêtres de toutes les plantes

«La première fois que j’ai vu ces fossiles, j’étais très excité parce que je savais que cela pouvait être quelque chose de très important», explique Qing Tang de Virginia Tech à Blacksburg.
Tang et ses collègues se sont rendus au Liaoning, en Chine, pour recueillir des échantillons de la formation de Nanfen, qui est vieille d’un milliard d’années, car ils savaient que cette ancienne roche est bien préservée et pourrait contenir des fossiles des premières cellules complexes.
Ces organismes anciens – appelés Proterocladus antiquus – se seraient développés sur des rochers dans des mers peu profondes. Ils semblent avoir eu des cellules spécialisées pour la reproduction et pour former des cellules ressemblant à des spores qui seraient restées dormantes lorsque les conditions auraient été difficiles pour qu’elles puissent germer.
Ces fossiles mesurent jusqu’à 3 millimètres de long, de sorte que ces plantes vivantes auraient été visibles à l’œil nu. Ils sont très similaires à certaines algues vertes modernes.

Ces algues auraient évolué très tôt dans les océans

Certains biologistes pensent que ces algues vertes ont d’abord évolué dans des environnements d’eau douce tels que les lacs et les rivières, colonisant les mers seulement relativement tard dans l’histoire de la Terre. Mais la découverte de Tang soutient plutôt l’idée selon laquelle ces algues vertes ont évolué très tôt dans les océans et ont donné naissance aux plantes qui ont évolué pour vivre sur terre à partir d’environ 450 millions d’années .
L’évolution des plantes a commencé bien avant tout cela – il y a environ 2,3 milliards d’années avec la montée de cellules simples capables d’ utiliser la chlorophylle pour la photosynthèse. Ces cyanobactéries ont transformé l’atmosphère de la Terre en libérant de l’oxygène.
Ces cellules complexes sont venues plus tard. Il y a environ deux milliards d’années, un organisme unicellulaire complexe nageant dans les océans a englouti des cyanobactéries et formé une relation symbiotique avec elles. Cet événement a donné naissance à toutes les plantes, les cyanobactéries évoluant en organites photosynthétiques appelés chloroplastes.

Cette évolution s’est produite il y a plus d’un milliard d’années

Les plantes multicellulaires ont évolué plus d’une fois. La découverte de Tang montre que cela s’est produit il y a plus d’un milliard d’années dans la lignée qui a donné naissance aux plantes vertes – certaines estimations antérieures les avaient situé il y a seulement 620 millions d’années.
Cette recherche a été publiée dans Nature Ecology & Evolution.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay