les-prothèses-auditives-retarderaient-le-déclin-cognitif
Le port d’appareils auditifs peut retarder le déclin cognitif chez les personnes âgées et améliorer les fonctions cérébrales, selon de nouvelles recherches.

Le port d’une prothèse auditive contre le déclin cognitif

Le déclin cognitif est associé à la perte auditive, qui touche environ 32 % des personnes âgées de 55 ans et plus de 70 % des personnes de plus de 70 ans. La perte auditive a été identifiée comme un facteur de risque modifiable de la démence.
Des chercheurs de l’Université de Melbourne ont testé l’utilisation d’appareils auditifs chez près de 100 adultes âgés de 62 à 82 ans atteints de perte auditive. Les participants ont été évalués avant et 18 mois après avoir été appareillés sur leur audition, leur fonction cognitive, leur perception de la parole, leur qualité de vie, leur activité physique, leur solitude, leur humeur et leur santé médicale.
Après 18 mois d’utilisation d’appareils auditifs, les chercheurs ont constaté que la perception de la parole, les troubles de l’audition signalés par les participants et leur qualité de vie s’étaient considérablement améliorés.

Une amélioration chez 97,3 % des participants

Plus particulièrement, 97,3 % des participants à cette étude ont montré soit une amélioration cliniquement significative, soit une stabilité de la fonction exécutive – leur capacité mentale à planifier, organiser des informations et initier des tâches.
Les femmes, en particulier, ont montré des améliorations significatives de la mémoire de travail – qui est utilisée pour le raisonnement et la prise de décision – ainsi que de la plupart des autres fonctions cognitives évaluées.
Cette étude a également montré qu’une utilisation plus fréquente des appareils auditifs était associée à des améliorations plus importantes des fonctions cognitives, et que les femmes étaient beaucoup plus diligentes que les hommes à porter ces appareils.
Julia Sarant, professeur associé à l’Université de Melbourne et chercheur principal de cette étude, a déclaré que l’amélioration des fonctions cognitives est quelque chose qui n’est pas habituellement observé chez les adultes plus âgés.

Une étape positive dans l’étude de futurs traitements

« Bien qu’il existe des traitements efficaces pour la perte auditive, il n’y a actuellement aucun traitement efficace pour le déclin cognitif ou la démence », a déclaré le professeur Sarant. « Cette recherche est une étape positive dans l’étude du traitement des aides auditives pour retarder le déclin cognitif.
« D’autres recherches sont en cours pour comparer les résultats cognitifs d’un échantillon plus important avec ceux d’un groupe de comparaison composé d’Australiens âgés en bonne santé ayant une audition typique pour leur âge ».
Cette recherche a été publiée dans le Journal of Clinical Medicine.
Source : University of Melbourne
Crédit photo : Pixabay