les-femmes-qui-mangent-des-fruits-favorise-le-développement-cognitif-de-leurs-enfants
Le suivi d’une étude de l’Université d’Alberta réalisée en 2016 confirme que les femmes enceintes qui consomment plus de fruits pendant leur grossesse peuvent favoriser le développement cognitif de leur bébé.

Les fruits favorisent le développement cognitif des nourrissons

« Notre recherche fait suite aux résultats de la première étude de cohorte sur les enfants, qui a révélé que la consommation de fruits chez les femmes enceintes influence les mesures cognitives du nourrisson jusqu’à un an après la naissance », a déclaré Claire Scavuzzo, chercheuse postdoctorale en psychologie de l’Université de l’Alberta et coauteure de cette étude.
« Bien que les résultats de l’étude originale aient été passionnants, ils n’ont pas pu établir que la consommation de fruits, plutôt que d’autres facteurs, était à l’origine des améliorations de la cognition des nourrissons ».
Pour déterminer si les fruits étaient vraiment le facteur qui influençait la cognition des enfants, les scientifiques ont voulu reproduire les résultats de l’étude originale.

De meilleurs scores lors de tests de la mémoire

Ils ont découvert que les bébés rats nés de mères dont l’alimentation avait été complétée par des jus de fruits avaient obtenu de bien meilleurs résultats lors de tests de la mémoire –  confirmant les résultats de l’étude précédente.
« Nos résultats ont reproduit ce qui a été trouvé chez les humains et les mouches à fruits. De manière contrôlée et isolée, nous avons pu confirmer le rôle de l’exposition prénatale aux fruits sur le développement cognitif des nouveau-nés », a expliqué M. Scavuzzo.
« Nous considérons qu’il s’agit d’une information particulièrement précieuse pour les femmes enceintes, car elle offre une intervention alimentaire non pharmacologique pour stimuler le développement du cerveau de leurs nourrissons ».

Donner un meilleur départ dans la vie de ses enfants

« L’idée que la nutrition peut également avoir un impact sur la santé mentale et la cognition n’a que récemment commencé à faire son chemin », a déclaré Rachel Ward-Flanagan, coauteure de l’ouvrage. « Les gens veulent pouvoir donner à leurs enfants le meilleur départ possible dans la vie, et d’après nos conclusions, il semble qu’un régime alimentaire enrichi en fruits soit un moyen d’y parvenir ».
Cette recherche a été publiée dans PLOS ONE.
Source : University of Alberta
Crédit photo : Pixabay