une-étoile-est-née-lorsque-deux-naines-blanches-ont-fusionnées
Une étoile bizarre est probablement le résultat d’une fusion entre deux naines blanches. Les naines blanches sont les petits noyaux denses et chauds d’étoiles de masse moyenne, tout comme notre Soleil, après qu’elles aient brûlé leur combustible et se soient débarrassées de leurs couches extérieures. Ces faibles braises stellaires se refroidissent lentement.

Une étrange étoile

Ces naines sont communes dans tout l’Univers, mais aujourd’hui, Mark Hollands de l’université de Warwick, au Royaume-Uni, et ses collègues ont découvert un spécimen à 150 années-lumière de la Terre, qui présente des caractéristiques très particulières. Il a une masse environ deux fois supérieure à la moyenne d’une naine blanche, et il semble aussi se déplacer extrêmement rapidement dans la Voie lactée – plus vite que 99 % de ses voisins.
La chose la plus surprenante est son atmosphère extérieure, qui présente des niveaux élevés de carbone et de très faibles niveaux d’hydrogène et d’hélium. « Ce n’est pas le genre de propriétés que l’on s’attendrait à voir en regardant une naine blanche ordinaire », explique M. Hollands. Toutes ces bizarreries amènent à une conclusion : cette naine blanche ne peut tout simplement pas avoir été créée par la formation normale d’étoiles.

Elle serait le produit d’une collision

Elle doit plutôt être le produit d’une collision, il y a plus d’un milliard d’années, entre deux naines blanches anciennes de taille moyenne, explique M. Hollands. L’équipe suggère que ces étoiles ont commencé à tourner en orbite l’une autour de l’autre dans un système binaire, mais qu’en vieillissant, elles se sont rapprochées de plus en plus l’une de l’autre jusqu’à leur fusion.
Pour en être tout à fait sûrs, les astronomes devront observer attentivement les minuscules changements de luminosité à la surface de cette étoile, qui peuvent nous en dire plus sur son noyau. Une étoile qui est le résultat d’une fusion devrait avoir une structure centrale différente de celle formée dans des circonstances plus ordinaires, explique M. Hollands.
Cette découverte pourrait avoir des implications importantes pour notre compréhension de la structure de l’Univers. Certaines naines blanches explosent en une supernova lorsqu’elles meurent, et les astronomes utilisent ces explosions pour déterminer à quelle distance elles se trouvent.

Mieux comprendre la formation des supernovas

« Au cours de la dernière décennie, on s’est de nouveau interrogé sur ce qui déclenche ces événements », explique Hollands. Le fait que cette collision n’ait pas entraîné d’explosion pourrait nous dire comment et pourquoi les naines blanches se transforment en supernova et nous aider à produire des cartes plus précises de notre voisinage galactique.
Cette recherche a été publiée dans Nature Astronomy.
Source : New Scientist
Crédit photo : PXhere