des-nanoparicules-délivrent-la-curcumine-plus-efficacement
Si vous aimez les aliments épicés, vous connaissez probablement les qualités anti-inflammatoires du curcuma. Des scientifiques ont maintenant mis au point ce qu’ils considèrent comme un moyen plus efficace d’administrer biologiquement le composé actif du curcuma; la curcumine.

Des nanoparticules chargées de curcumine

Entre autres choses, la curcumine serait utile dans le traitement de problèmes de santé chroniques tels que les maladies cardiaques, le cancer et la maladie d’Alzheimer. Toutefois, lorsque le curcuma est ingéré sous une forme en poudre, seule une quantité limitée de la curcumine est absorbée par l’organisme.
En collaboration avec des collègues de l’Université A&M du Texas et de l’Université McMaster du Canada, des chercheurs de l’Université d’Australie du Sud ont donc entrepris de créer une alternative.
L’équipe a mis au point un nouveau procédé pour produire des nanoparticules chargées de curcumine. Des tests en laboratoire ont montré que ces nanoparticules augmentaient la biodisponibilité de la curcumine de 117 %, en libérant ce composé directement dans les cellules humaines.

Ce composé serait efficace contre la maladie d’Alzheimer

Des essais ultérieurs sur des animaux ont suggéré que l’ingestion de ces nanoparticules était efficace pour prévenir et même inverser la détérioration cognitive. Selon des chercheurs, la curcumine parvient à faire cela en supprimant le stress oxydatif et l’inflammation, et en aidant à éliminer les plaques amyloïdes associées à la maladie d’Alzheimer dans le cerveau.
Dans la dernière phase de cette étude, ces nanoparticules de curcumine sont également testées comme moyen de prévenir la propagation de l’herpès génital.
Cette recherche a été publiée dans International Journal of Molecular Sciences.
Source : University of South Australia
Crédit photo : PXhere