des-robots-pour-surveilles-les-saumons
Les saumons semblent préférer les petits robots aux grands, ce qui pourrait nous aider à orienter la façon dont nous automatisons les fermes piscicoles. La surveillance des fermes piscicoles commerciales est normalement effectuée par un plongeur humain, mais cela peut être perturbant pour des animaux.

Les saumons préfèrent les petits robots

Maarja Kruusmaa, de l’Université norvégienne de science et de technologie, et ses collègues ont donc voulu voir si un robot pouvait faire le travail sans autant perturber ces poissons. Les chercheurs ont effectué un test dans une cage marine en Norvège contenant 188 000 saumons. Ils ont filmé les saumons à l’aide d’un plongeur, d’un robot sous-marin commercial appelé Argus Mini qui utilise des propulseurs, et d’un robot sous-marin plus petit appelé U-CAT, qui utilise des palmes pour nager.
Ils ont utilisé ces images pour mesurer à quelle distance les saumons se rapprochaient des plongeurs ou des robots et à quelle vitesse ils battaient leurs queues, ce qui indique à quel point les poissons sont perturbés. Les saumons se sont approchés de l’U-CAT plus près que de l’Argus Mini ou du plongeur, et ont battu leurs queues plus lentement autour du petit robot – à peine plus vite que lorsqu’il n’y avait pas de perturbation. Cela était vrai, que la perturbation soit en mouvement, qu’elle soit propulsée, qu’elle produise un son ou qu’elle soit colorée.
« La taille compte », dit Kruusmaa. En fait, il semble que ce soit la seule chose qui compte de manière significative dans la façon dont ce poisson réagit à un intrus. « Vous pouvez fabriquer un robot très compliqué, extrêmement silencieux, avec un visage souriant, mais cela coûterait très cher et les poissons ne semblent pas s’en soucier ».

Leur bien-être mène à un rendement plus élevé

C’est important, non seulement en raison des considérations éthiques qui consistent à savoir si les poissons que nous mangeons mènent une bonne vie, mais aussi parce que d’autres travaux ont montré qu’un meilleur bien-être mène à un rendement plus élevé, dit M. Kruusmaa. « Plus les poissons sont heureux, plus ils sont en bonne santé, mieux ils mangent, mieux ils grandissent, moins ils ont de parasites et moins ils tombent malades ».
Cette recherche a été publiée dans Royal Society Open Science.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Des petits robots pour aider à soigner les saumonsmartinTechnologie
Les saumons semblent préférer les petits robots aux grands, ce qui pourrait nous aider à orienter la façon dont nous automatisons les fermes piscicoles. La surveillance des fermes piscicoles commerciales est normalement effectuée par un plongeur humain, mais cela peut être perturbant pour des animaux. Les saumons préfèrent les petits...