les-premières-cellules-souches-femme-supercentenaire
Les personnes qui vivent plus de 110 ans, appelées supercentenaires, sont remarquables non seulement en raison de leur âge, mais aussi de leur incroyable santé. Ce groupe d’élite semble résister à des maladies telles que la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiaques et le cancer, qui touchent encore même les centenaires. Cependant, nous ne savons pas pourquoi certaines personnes deviennent des supercentenaires et d’autres non.

Des cellules souches des supercentenaires

Maintenant pour la première fois, des scientifiques ont reprogrammé les cellules d’une femme de 114 ans en cellules souches pluripotentes induites (iPSCs). Cette avancée, réalisée par des scientifiques de Sanford Burnham Prebys et d’AgeX Therapeutics, une société de biotechnologie, permet aux chercheurs de se lancer dans des études pour découvrir pourquoi les supercentenaires vivent si longtemps et en si bonne santé.
« Nous avons entrepris de répondre à une grande question : pouvez-vous reprogrammer des cellules aussi vieilles ? » dit Evan Y. Snyder, M.D., Ph.D., professeur et directeur du Centre pour les cellules souches et la médecine régénérative à Sanford Burnham Prebys, et auteur de cette étude. « Nous avons maintenant montré que c’est possible, et nous disposons d’un outil précieux pour découvrir les gènes et autres facteurs qui ralentissent le processus de vieillissement ».

Reprogrammation de cellules de trois personnes différentes

Dans cette étude, les scientifiques ont reprogrammé les cellules sanguines de trois personnes différentes : une femme de 114 ans, une personne de 43 ans en bonne santé et un enfant de 8 ans atteint de progéria, une maladie qui provoque un vieillissement rapide. Ces cellules ont ensuite été transformées en cellules souches mésenchymateuses, un type de cellules qui aide à maintenir et à réparer les tissus structurels du corps, notamment les os, le cartilage et la graisse.
Les chercheurs ont découvert que les cellules des supercentenaires se transformaient aussi facilement que les cellules des échantillons sains et de la progéria. Comme prévu, les télomères – les capuchons de l’ADN qui rétrécissent avec l’âge – ont également été réinitialisés.
Fait remarquable, même les télomères des iPSCs des supercentenaires ont été rajeuni, comme si l’on passait de 114 ans à l’âge d »un jeune enfant. Cependant, la réinitialisation des télomères des iPSCs des supercentenaires s’est produite moins fréquemment que dans d’autres échantillons, ce qui indique un vieillissement extrême qui pourrait avoir des effets durables qu’il faut surmonter pour une réinitialisation plus efficace du vieillissement cellulaire.

Des médicaments pour imiter les cellules des supercentenaires

Maintenant que les scientifiques ont surmonté un obstacle technologique majeur, des études peuvent commencer à déterminer la « recette secrète » des supercentenaires. Par exemple, la comparaison des cellules musculaires dérivées des iPSCs sains, des iPSCs des supercentenaires et des iPSCs de la progéria révélerait des gènes ou des processus moléculaires propres aux supercentenaires.
Des médicaments pourraient alors être mis au point pour contrecarrer ces processus uniques ou pour imiter les modèles observés dans les cellules des supercentenaires. »Pourquoi les supercentenaires vieillissent si lentement », explique M. Snyder. « Nous sommes maintenant prêts à répondre à cette question d’une manière que personne n’a jamais pu le faire auparavant. »
L’auteur principal de l’article est Dana Larocca, Ph.D., vice-président de la recherche sur les découvertes chez AgeX Therapeutics, une société de biotechnologie qui se consacre au développement de thérapies sur le vieillissement et la régénération; et le premier auteur est Jieun Lee, Ph.D., scientifique chez AgeX.
Cette recherche a été publiée dans Biochemical and Biophysical Research Communications.
Source : Sanford Burnham Prebys Medical Discovery Institute
Crédit photo : Pexels

Les premières cellules souches d'une supercentenairemartinBiologie
Les personnes qui vivent plus de 110 ans, appelées supercentenaires, sont remarquables non seulement en raison de leur âge, mais aussi de leur incroyable santé. Ce groupe d'élite semble résister à des maladies telles que la maladie d'Alzheimer, les maladies cardiaques et le cancer, qui touchent encore même les...