les-voitures-électrqiue-sont-plus-écologiques
Selon des chercheurs, les voitures électriques sont déjà plus écologiques que leurs homologues à carburant fossile dans presque toutes les régions du monde en ce moment. Ils affirment que les véhicules électriques sont « un choix sans regret », même dans les endroits où les réseaux électriques ne sont pas encore totalement écologiques.

Les voitures sont « un choix sans regret »

Certaines comparaisons antérieures ont suggéré que les voitures à essence et diesel produisent moins d’émissions nettes de carbone sur leur durée de vie que les véhicules à batterie. Pourtant, ces analyses n’ont souvent comparé que deux modèles de voitures. Florian Knobloch, de l’université Radboud aux Pays-Bas, et ses collègues ont plutôt examiné les émissions moyennes de nombreuses catégories de voitures afin d’obtenir une image globale plus claire.
Les chercheurs ont constaté que les véhicules électriques ont déjà des émissions nettes de carbones plus faibles dans 53 des 59 régions du monde. Ce n’est que dans les régions où se trouvent des pays qui utilisent beaucoup le charbon, comme l’Inde et la Pologne, que les émissions des véhicules électriques sont inférieures à celles des voitures ordinaires à essence et au diesel.
Il en va de même pour les pompes à chaleur, des alternatives plus écologiques aux chaudières à gaz domestiques qui utilisent l’électricité pour produire de la chaleur. Elles sont considérées comme un moyen essentiel de décarboniser le chauffage des maisons.
Les chercheurs ont examiné les émissions de carbone générées au cours de la vie d’une voiture, y compris pendant sa production, pendant qu’elle roule et lorsqu’elle est détruite, pour l’ensemble des voitures ordinaires et électriques vendues dans 59 régions. Celles-ci représentent 95 % du trafic routier actuel dans le monde.

Les émissions moyennes de dioxyde de carbone

Combinés aux données sur les sources qui ont fourni de l’électricité à ces régions en 2015, ils ont constaté que le véhicule électrique moyen est plus écologique que la voiture à essence neuve moyenne si le réseau électrique émet moins de 1100 grammes de dioxyde de carbone par kilowattheure.
L’approvisionnement en électricité dans de nombreux pays a connu une croissance énorme des sources d’énergies renouvelables au cours des cinq dernières années, et M. Knobloch affirme que les voitures électriques sont susceptibles d’être encore meilleures aujourd’hui. Par exemple, l’intensité carbonique moyenne de l’électricité au Royaume-Uni – les émissions de carbone par unité d’électricité produite – était de 215 grammes de CO2 par kilowattheure l’année dernière, contre 443 grammes de CO2/kWh en 2015.
Les chercheurs prévoient que le fossé entre les combustibles fossiles et les véhicules électriques ne fera qu’augmenter à mesure que les réseaux électriques deviendront plus écologiques. D’ici 2030, ils prévoient que l’intensité moyenne en carbone des véhicules électriques sera de 20 % inférieures à celle de 2015, et de 30 % inférieures d’ici 2050.
Les implications pour les gouvernements sont claires, déclare M. Knobloch. « Il n’est pas nécessaire d’attendre. Il y a un bénéfice net de l’électrification, même si l’on tient compte de toutes les incertitudes et variations. Ne vous laissez pas déconcerter par tous ces différents résultats. C’est déjà un choix sans regret ».
Nous ne disposons pas encore de données claires sur la quantité exacte d’émissions de CO2 générées par la production des batteries pour les voitures électriques. Cependant, M. Knobloch explique qu’ils ont constaté que « même si l’on considère des émissions beaucoup plus élevées ou plus faibles pour les batteries, nos résultats demeurent valables ».

Lutter contre le changement climatique

Mike Berners-Lee, de l’université de Lancaster au Royaume-Uni, affirme que malgré les avantages en matière de carbone des voitures électriques actuelles, nous devrons toujours conduire moins et acheter des voitures avec des moteurs plus petits pour lutter contre le changement climatique. « Mais les voitures électriques offrent une réduction de l’intensité carbonique par rapport aux voitures à essence dans tous les réseaux électriques sauf les plus intensifs en carbone », déclare Berners-Lee.
Cette recherche a été publiée dans Nature Sustainability.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Les voitures électriques sont plus écologiquesmartinSociété
Selon des chercheurs, les voitures électriques sont déjà plus écologiques que leurs homologues à carburant fossile dans presque toutes les régions du monde en ce moment. Ils affirment que les véhicules électriques sont 'un choix sans regret', même dans les endroits où les réseaux électriques ne sont pas encore...