des-microbes-vivent-sur-votre-langue
Les microbes sont partout; dans nos intestins et dans notre bouche. Une nouvelle étude révèle que nos compagnons de langue ne sont pas tous mélangés au hasard, ils semblent plutôt préférer vivre près de leur propre espèce, en se séparant en groupes distincts, selon leur espèce.

Des microbes vivent en groupe

Des chercheurs ont commencé par gratter la langue de 21 volontaires humains en bonne santé. Puis, ils ont utilisé des étiquettes fluorescentes pour identifier des groupes spécifiques de bactéries – dont certaines produisent des nutriments que nous utilisons – afin de pouvoir voir exactement où chacune d’entre elles vivait à la surface de la langue. Sans exception, les bactéries ont formé des grappes bien définies et très serrées de la même espèce, rapportent aujourd’hui les chercheurs dans Cell Reports.
Ces grappes ressemblent à un arc-en-ciel microbien sous un microscope. Par exemple, la bactérie Actinomyces, en rouge, se développe près du tissu épithélial de la langue, tandis qu’en gris, la bactérie Rothia, forme de longues plaques entre les autres communautés. Les streptocoques, en vert, forment une fine croûte sur le bord de la langue et de fines veines à l’intérieur. En regardant ces images, les chercheurs ont pu deviner comment ces colonies s’établissent et se développent au fil du temps.

Une première quant à l’observation de ces communautés microbiennes

Bien que les scientifiques en sachent déjà beaucoup grâce au séquençage de l’ADN sur les microbes qui vivent dans le corps humain, c’est la première fois qu’ils ont pu observer des communautés microbiennes de la langue de façon aussi détaillée. Selon les chercheurs, le fait de voir où ces différentes espèces qui se rassemblent et comment elles s’organisent peut en révéler beaucoup plus sur le fonctionnement des bactéries et sur leurs interactions mutuelles.
Source : Science
Crédit photo : Pexels

Des microbes vivent sur votre languemartinBiologie
Les microbes sont partout; dans nos intestins et dans notre bouche. Une nouvelle étude révèle que nos compagnons de langue ne sont pas tous mélangés au hasard, ils semblent plutôt préférer vivre près de leur propre espèce, en se séparant en groupes distincts, selon leur espèce. Des microbes vivent en...