ramener-des-dellules-âgées-à-un-état-plus-jeune
Les scientifiques de Stanford ont peut-être trouvé un moyen de ramener les cellules plus âgées à un état plus jeune. Les cellules adultes sont traitées avec un mélange de protéines provenant du développement embryonnaire précoce, ce qui supprime de nombreux signes moléculaires du vieillissement. Les cellules âgées ressemblaient beaucoup aux plus à des cellules jeunes. Lors de tests sur des souris, les animaux plus âgés ont retrouvé la force musculaire de la jeunesse.

Des cellules adultes en cellules jeunes

Les cellules souches ont la remarquable capacité de se différencier en pratiquement tout autre type de cellule dans le corps. C’est non seulement important pour le développement sain des embryons, mais cela ouvre une possibilité de traitement pour reconstituer les cellules perdues afin de réparer les dommages causés aux organes et aux tissus.
Les cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont une méthode émergente pour ce type de traitement. Les scientifiques prélèvent d’abord des échantillons de cellules adultes d’un patient, souvent de la peau, et les exposent ensuite à ce que l’on appelle des protéines de Yamanaka. Ces dernières ramènent les cellules adultes à l’état embryonnaire, où elles sont à nouveau prêtes à devenir des cellules spécialisées dont on a besoin.
Mais les scientifiques de cette nouvelle étude se sont demandés si ce traitement pouvait également être utilisé à des fins anti-âge plus générales. En fait, plutôt que de revenir dans le temps jusqu’à l’état d’embryon, ne pourriez-vous pas arrêter la machine pour revenir dans le temps à l’âge de 20 ans ?
Pour tester cette idée, l’équipe de Stanford a utilisé des cellules humaines en culture et des souris vivantes. Normalement, la création de cellules iPS implique plusieurs semaines d’exposition aux protéines de Yamanaka, les chercheurs ont donc testé ce que quelques jours seulement pouvaient faire à ces cellules.
L’équipe a commencé avec des cellules de la peau et des vaisseaux sanguins humains, et a utilisé l’ARN messager pour forcer ces cellules à exprimer six facteurs de reprogrammation. Après quelques jours, ils ont comparé certains marqueurs du vieillissement dans des cellules traitées et non traitées de personnes âgées, ainsi que dans des cellules non traitées de personnes plus jeunes.

Les cellules étaient plus jeunes de 1,5 à 7,5 ans

Ils ont constaté qu’après seulement quatre jours de traitement, les cellules âgées ressemblaient davantage aux cellules plus jeunes en matière d’expression génétique. En comparant les groupes méthyle, qui sont des indicateurs de l’âge chronologique d’une cellule, les cellules âgées traitées sont apparues en moyenne 1,5 à 3,5 ans plus jeunes que les cellules âgées non traitées. Les cellules des vaisseaux sanguins ont même atteint un pic de 7,5 ans de moins.
Lors d’autres tests, les chercheurs ont constaté un rajeunissement spectaculaire de diverses autres caractéristiques du vieillissement, notamment le métabolisme, la détection des nutriments et l’élimination des déchets. Les cellules du cartilage des personnes souffrant d’arthrose ont également connues une diminution de l’inflammation et une augmentation de la division cellulaire après ce traitement.
Les tests sur les souris se sont également révélés prometteurs. L’équipe a prélevé des cellules souches musculaires sur des souris âgées, les a traitées et les a repiquées aux animaux. Les souris âgées traitées ont retrouvé une grande partie de la force musculaire des animaux plus jeunes, ont constaté les chercheurs.
« Lorsque les cellules iPS sont fabriquées à partir de cellules adultes, elles deviennent à la fois jeunes et pluripotentes », explique Vittorio Sebastiano, auteur principal de cette étude. « Nous nous sommes demandé pendant un certain temps s’il était possible de simplement rembobiner l’horloge du vieillissement sans induire de pluripotence. Maintenant, nous avons découvert qu’en contrôlant étroitement la durée d’exposition à ces facteurs protéiques, nous pouvons favoriser le rajeunissement de plusieurs types de cellules humaines ».

Rajeunir des tissus entiers

Les chercheurs espèrent pouvoir un jour « rajeunir » des tissus entiers, mais avant cela, il reste encore beaucoup de recherche à faire pour s’assurer que ce traitement sera sûr et efficace chez l’homme.
Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.
Source : Stanford University
Crédit photo : Pixabay

Ramener des cellules âgées à un état plus jeunemartinbiothechnologie
Les scientifiques de Stanford ont peut-être trouvé un moyen de ramener les cellules plus âgées à un état plus jeune. Les cellules adultes sont traitées avec un mélange de protéines provenant du développement embryonnaire précoce, ce qui supprime de nombreux signes moléculaires du vieillissement. Les cellules âgées ressemblaient beaucoup...