des-tests-sanguins-pour-la-détection-précoce-des-cancers
Un test sanguin mis au point et contrôlé à partir d’échantillons de sang de 4000 personnes permet de détecter avec précision plus de 50 types de cancer, souvent avant l’apparition de tous les symptômes. Il s’est avéré particulièrement précis pour identifier 12 types particulièrement dangereux de cancers, dont celui du pancréas qui n’est généralement diagnostiqué qu’à un stade très avancé.

Détecter les cancers à partir du sang

De nombreux groupes à travers le monde tentent de mettre au point des tests sanguins pour le cancer, souvent appelés « biopsies liquides ». Michael Seiden de US Oncology, une société spécialisée dans les soins aux personnes atteintes de cancer, et son équipe ont exploré plusieurs moyens de tester les cancers en se basant sur le séquençage de l’ADN que les cellules mourantes libèrent dans le sang.
L’équipe a constaté que l’examen des schémas de méthylation sur environ un million de sites était le plus prometteur. Les groupes méthyle sont des marqueurs chimiques ajoutés aux gènes inactifs par les cellules, et les cellules cancéreuses présentent des schémas de méthylation anormaux.
Ensuite, l’équipe a formé un système d’apprentissage automatique sur des échantillons de sang de 1500 personnes atteintes d’un cancer non traité et de 1500 personnes sans diagnostic de cancer. Ils ont ensuite utilisé ce système pour analyser 650 échantillons de sang de personnes atteintes de cancer et 610 de personnes non atteintes.

Une spécificité de 99,3 %

Ce système d’apprentissage automatique avait une spécificité de 99,3 %, ce qui signifie que 0,7 % des personnes ont été identifiées à tort comme ayant un cancer alors qu’elles n’en avaient pas. « La spécificité est extrêmement importante, car il ne faut pas donner de fausses alertes aux personnes qui vont bien », explique M. Seiden.
Le véritable taux positif – la proportion de cancers détectés – varie en fonction du stade de développement des cancers. Pour les 12 cancers les plus mortels, le taux réel positif était de 39 % au stade I, 69 % au stade II, 83 % au stade III et 92 % au stade IV. Pour tous les types de cancer, les taux correspondants étaient de 18 %, 43 %, 81 % et 93 %. Ce test est maintenant testé sur un groupe de personnes plus important.

Sauver des millions de vies par la détection précoce

« Il s’agit d’une étude historique et d’un premier pas vers le développement d’outils de dépistage faciles à utiliser », a déclaré le rédacteur en chef de la revue qui a publié cet article, Fabrice André, de l’Institut Gustave Roussy en France, dans un communiqué. « La détection précoce de plus de 50 % des cancers pourrait sauver des millions de vies à chaque année dans le monde ».
Cette recherche a été publié dans Annals of Oncology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels