un-petit-dinosaure-serait-en-fait-un-lézard
Un crâne fossilisé qui se trouve dans de l’ambre, qui a été récemment identifié comme appartenant à un minuscule dinosaure ressemblant à un oiseau, pourrait en fait appartenir à un lézard.

Un crâne fossilisé serait celui d’un lézard

Le mois dernier, des paléontologues ont analysé un ancien crâne qui avait été conservé dans de l’ambre et ont conclu qu’il provenait probablement d’un minuscule dinosaure ressemblant à un oiseau qui vivait il y a 99 millions d’années. Aujourd’hui, un autre groupe de chercheurs a réanalysé ce fossile et pense qu’il provient en fait d’un lézard.
Jing Lu, de l’Académie chinoise des sciences, et ses collègues ont demandé des copies des scanners de l’étude originale et ont réanalysé les données. Ils affirment que certaines caractéristiques du crâne, en particulier la structure des dents et la forme de l’orbite, sont beaucoup plus conformes à l’anatomie du lézard qu’à celle de l’oiseau ou du dinosaure.
Alors que les dinosaures sont caractérisés par des dents qui se développent dans les cavités dentaires, les dents de cette créature, appelée Oculudentavis khaungraae par l’équipe qui a analysé son crâne pour la première fois, sont fusionnées entre elles – une caractéristique bien plus typique des lézards, selon Lu et ses collègues.
Les auteurs de l’article original qui décrivaient ce fossile avaient attribué cette caractéristique à la miniaturisation de l’animal, dont le crâne ne mesure que 1,4 centimètre de diamètre. Mais le groupe de Lu soutient que rien ne prouve que la miniaturisation mènerait à ces changements morphologiques.
La structure de l’os derrière les orbites d’O. khaungraae correspond également à des yeux de forme typique de lézard, ont déclaré Lu et ses collègues à New Scientist. Le fait de qualifier cette espèce d’oiseau fait paraître sa petite taille et d’autres caractéristiques extraordinaires, disent-ils, mais si l’on considère la possibilité qu’il s’agisse d’un lézard, ces caractéristiques anatomiques sont beaucoup moins remarquables.

Un lézard très bizarre

« Vous devez construire l’histoire et la signification scientifiques avec soin sur une identification taxonomique correcte », ont déclaré les chercheurs à New Scientist. « Nous serons très heureux de voir ce qu’est réellement Oculudentavis khaungraae, car il s’agit encore d’un lézard très bizarre et sa position dans l’arbre généalogique des lézards est incertaine ».
Hans Sues, du Smithsonian National Museum of Natural History à Washington DC, qui n’a participé à aucune de ces deux études, est d’accord pour dire que ce  crâne ressemble plus à un lézard qu’à un oiseau ou à un crâne de dinosaure ressemblant à un oiseau.
« Ce crâne ne présente pas les caractéristiques essentielles des oiseaux et de leurs plus proches parents les dinosaures, mais il possède de nombreuses caractéristiques que l’on trouve chez les lézards », explique Sues. « Il est important de dissiper cette erreur d’identification car elle supprime la présence présumée d’un oiseau ressemblant à un colibri au Crétacé ».

Aucun commentaire avant d’avoir des résultats examinés par des pairs

Jingmai O’Connor, de l’Académie chinoise des sciences, auteur de l’étude originale qui décrivait O. khaungraae, a refusé de commenter jusqu’à ce que la dernière analyse ait été examinée par des pairs.
Cette recherche a été publiée dans bioRxiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Un petit dinosaure serait en fait un lézardmartinPréhistoire
Un crâne fossilisé qui se trouve dans de l'ambre, qui a été récemment identifié comme appartenant à un minuscule dinosaure ressemblant à un oiseau, pourrait en fait appartenir à un lézard. Un crâne fossilisé serait celui d'un lézard Le mois dernier, des paléontologues ont analysé un ancien crâne qui avait été...