les-bienfaits-des-régimes-alimentaire-ne-durent-pas(1)
Atkins, Paleo ou Zone – quel que soit votre régime alimentaire, vous ne perdrez qu’un peu de poids, et l’amélioration de votre tension artérielle et de votre cholestérol disparaîtra après un an.
C’est ce qui ressort d’une comparaison d’essais cliniques randomisés évaluant les effets de 14 régimes populaires. « Nous avons choisi les catégories des régimes qui sont les plus largement annoncés et qui sont dans l’esprit du public », explique Gordon Guyatt, de l’université McMaster au Canada, qui a dirigé cette recherche.
Guyatt et ses collègues ont trouvé 121 essais de ces régimes, dont près de 22 000 volontaires en surpoids ou obèses, dont la moyenne d’âge était de 49 ans. Chaque essai a comparé les résultats des adultes qui suivaient un régime avec ceux d’autres personnes qui mangeaient comme d’habitude. L’équipe a cherché des preuves de l’effet des régimes sur la perte de poids et des marqueurs de la santé cardiovasculaire, notamment la pression artérielle et le cholestérol.

Des améliorations à court terme

Tous les régimes ont permis de perdre un peu de poids. Six mois après avoir commencé un régime, les volontaires avaient, en moyenne, perdu environ 4 kilos. On a également constaté une amélioration de la pression artérielle et du cholestérol à ce moment-là : les niveaux de cholestérol LDL nocif étaient plus bas, tandis que la forme HDL bénéfique était plus abondante.
L’équipe a noté quelques petites différences dans les effets de ces régimes alimentaires. Le régime méditerranéen semblait avoir le plus grand impact sur le cholestérol, et les régimes pauvres en graisses amélioraient également le cholestérol dans une plus grande mesure que les autres régimes. Le régime Atkins semblait mener à la plus grande perte de poids après six mois.
Mais après 12 mois de régime, les effets avaient pratiquement disparu. À ce stade, les volontaires avaient repris la plupart des kilos perdus et les bénéfices liés à la pression artérielle et au cholestérol avaient disparu.
« Les gens peuvent perdre des quantités appréciables de poids à court terme, et la perte de poids est associée à une diminution des facteurs de risque », explique M. Guyatt. « Cependant, avec le temps, les gens ont tendance à reprendre du poids, et en 12 mois, il n’y a plus aucun bénéfice en matière de pression sanguine et de cholestérol ».

Les avantages à long terme ne sont pas clairs

Les volontaires ont peut-être eu de la difficulté à maintenir leur régime, dit Guyatt. « Le fait qu’ils aient perdu du poids tôt et qu’une grande partie de celui-ci ait été repris, suggère que l’adhésion à un régime était bien meilleure au cours des six premiers mois », dit-il.
Si l’équipe a pu étudier des marqueurs de la santé cardiovasculaire, on ne sait pas exactement ce que ces changements temporaires de la pression sanguine et du cholestérol signifient pour la santé d’une personne à long terme. Nous ne savons pas si le fait de suivre un de ces régimes peut réduire le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de décès prématuré.

Maintenir son régime

Mais comme il y a des avantages à court terme, n’importe lequel de ces régimes peut être utile à une personne qui cherche à perdre du poids. « Comme le régime que vous suivez n’a pas vraiment d’importance, vous devriez choisir celui qui vous convient le mieux », explique M. Guyatt. « Le plus grand défi que vous aurez à relever est de maintenir votre régime ».
Cette recherche a été publiée dans BMJ.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels