un-vaccin-contre-le-COVID-19-administré-au-moyen-un-patch
Les scientifiques de la faculté de médecine de l’université de Pittsburgh ont annoncé un vaccin potentiel contre le SRAS-CoV-2, ce nouveau coronavirus à l’origine de la pandémie du COVID-19. Testé sur des souris, ce vaccin, administré au moyen d’un patch de la taille d’un doigt, produit des anticorps spécifiques au CoV-2 du SRAS en quantités jugées suffisantes pour neutraliser ce virus.

Un vaccin potentiel contre le COVID-19

Les chercheurs ont pu agir rapidement car ils avaient déjà posé les bases lors de précédentes épidémies de coronavirus. « Nous avions déjà fait l’expérience du SRAS-CoV en 2003 et du MERS-CoV en 2014. Ces deux virus, qui sont étroitement liés au SRAS-CoV-2, nous apprennent qu’une protéine appelée protéine de pointe, est importante pour induire une immunité contre ce virus. Nous savions exactement où combattre ce nouveau virus », a déclaré Andrea Gambotto, coauteur principal et professeur associé de chirurgie à la Pitt School of Medicine. « C’est pourquoi il est important de financer la recherche sur les vaccins. On ne sait jamais d’où viendra la prochaine pandémie ».
Par rapport au vaccin candidat expérimental à ARNm qui vient d’entrer en essais cliniques, le vaccin décrit dans cette étude – que les auteurs appellent PittCoVacc, l’abréviation de Pittsburgh CoronaVirus Vaccin – suit une approche plus éprouvée, utilisant des morceaux d’une protéine virale fabriqués en laboratoire pour renforcer l’immunité. Il fonctionne de la même manière que les vaccins antigrippaux actuels.

Il est administré au moyen d’un patch

Les chercheurs ont également utilisé une nouvelle approche pour administrer ce médicament, appelée « microneedle array », afin d’en augmenter sa puissance. Cette matrice est un patch de la taille d’un doigt composé de 400 minuscules aiguilles qui délivrent les morceaux de protéines de pointe dans la peau, où la réaction immunitaire est la plus forte. Ce patch se déroule comme un pansement, puis les aiguilles – qui sont entièrement composées de sucre et de morceaux de protéines – se dissolvent rapidement dans la peau.

Un niveau d’anticorps suffisant pour neutraliser ce virus

Lorsqu’il a été testé sur des souris, le PittCoVacc a généré une poussée d’anticorps contre le CoV-2 du SRAS dans les deux semaines suivant les piqûres des micro-aiguilles. Ces animaux n’ont pas encore été suivis à long terme, mais les chercheurs soulignent que les souris qui ont reçu leur vaccin ont produit un niveau d’anticorps suffisant pour neutraliser ce virus pendant au moins un an, et jusqu’à présent les niveaux d’anticorps des animaux vaccinés contre le SRAS-CoV-2 semblent suivre la même tendance.
Il est important de noter que ce nouveau vaccin conserve son efficacité même après avoir été stérilisé à fond avec des rayons gamma – une étape importante pour la fabrication d’un produit adapté à l’homme.
Les auteurs sont actuellement en train de demander à la Food and Drug Administration (FDA) l’autorisation d’utiliser ce nouveau médicament expérimental, en prévision du lancement d’un essai clinique de phase I chez l’homme dans les prochains mois.

Il sera disponible peut-être plus rapidement

« Les essais sur les patients nécessiteraient généralement au moins un an et probablement plus », a déclaré M. Falo. « Cette situation particulière est différente de tout ce que nous avons déjà vu, nous ne savons donc pas combien de temps prendra le processus de développement clinique. Des révisions récemment annoncées des processus normaux suggèrent que nous pourrions avancer plus rapidement ».
Cette recherche a été publiée dans EBioMedicine,
Source : University of Pittsburgh
Crédit photo : Pixels

Un vaccin contre le COVID-19 administré au moyen d'un patchmartinBiologie
Les scientifiques de la faculté de médecine de l'université de Pittsburgh ont annoncé un vaccin potentiel contre le SRAS-CoV-2, ce nouveau coronavirus à l'origine de la pandémie du COVID-19. Testé sur des souris, ce vaccin, administré au moyen d'un patch de la taille d'un doigt, produit des anticorps spécifiques...