odeur-du-sol-vient-des-bactéries
Le sol tire son odeur caractéristique de certaines substances chimiques produites principalement par des bactéries du sol appelées Streptomyces. Mais jusqu’à présent, nous ne savions pas pourquoi ces bactéries produisent ces odeurs, ni quel rôle elles jouent dans l’écosystème du sol.

Le sol tire son odeur des Streptomyces

Pour en savoir plus, Paul Becher, de l’université suédoise des sciences agricoles, et ses collègues ont installé des pièges dans des zones boisées contenant des colonies de Streptomyces. Ils ont pensé que l’odeur pouvait servir de signal à d’autres organismes pour leur indiquer qu’ils sont toxiques, car certaines bactéries comme les Streptomyces peuvent être toxiques. « C’est une sorte de signal d’alarme », dit Becher.
Au contraire, l’odeur – qui provient des gaz, dont la géosmine et le 2-méthylisobornéol (2-MIB), sont libérés par les Streptomyces – lesquels semblent attirer les invertébrés qui aident les bactéries à disperser leurs spores.
Becher et son équipe ont découvert que les collemboles – de minuscules cousins des insectes – qui se nourrissent de Streptomyces étaient attirés par les pièges contenant ces colonies bactériennes, mais pas par les pièges qui ne contiennent pas de Streptomyces. En outre, les insectes et les arachnides n’étaient pas attirés par ces pièges.

Les collemboles sont attirés par des produits chimiques

Pour voir si les collemboles étaient attirés par ces produits chimiques, les chercheurs ont fixé des électrodes sur les antennes des collemboles en laboratoire, puis ont exposé ces collemboles à de la géosmine et au 2-MIB. Les chercheurs ont détecté un pic d’activité électrique dans le cerveau des collemboles, mais ils n’ont montré aucune réponse électrique aux autres composés qui ont été testés, ce qui suggère que ces animaux réagissaient aux produits chimiques du sol.
Becher et son équipe ont découvert que, pendant leur séjour au laboratoire, les Streptomyces produisent plus de géosmine et de 2-MIB lorsqu’ils forment des spores. Lorsque les collemboles s’approchent et mangent des bactéries, les spores se collent au corps des collemboles, ou sont contenues dans leurs excréments et se dispersent dans le sol.
Les collemboles ne sont probablement pas affectés par les toxines de Streptomyces car ils vivent sous terre, où ils sont déjà exposés à d’autres bactéries, et ont donc développé des mécanismes de détoxication, explique Becher.

Les streptomyces utilisent ces créatures pour disperser leurs spores

« Pour moi, cela a tellement de sens », dit Marie Elliot de l’Université McMaster au Canada. « Les streptomyces n’ont aucun moyen direct de déplacer ces spores vers différents endroits. Attirer des créatures comme les collemboles est un bon moyen ».
Cette recherche a été publiée dans Nature Microbiology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay