un-médicament-contre-la-dépression-saisonnière
Un groupe de biologistes et de chimistes animaliers de l’Institut des biomolécules transformatrices (WPI-ITbM) de l’université de Nagoya a utilisé une approche de génomique chimique pour explorer le mécanisme sous-jacent du comportement de la dépression saisonnière et a identifié un médicament qui guérit ce comportement chez le poisson médaka.

La dépression saisonnière

Les changements saisonniers peuvent entraîner un comportement dépressif et anxieux chez les humains comme chez les animaux. Aux hautes latitudes, y compris dans les régions du nord des États-Unis et dans les pays nordiques, environ 10 % de la population souffre de dépression hivernale (Seasonal Affective Disorder : SAD), dont les symptômes sont la dépression, les problèmes de sommeil, les perturbations des rythmes circadiens, le retrait social, la baisse de la libido, les changements d’appétit et de poids corporel, ainsi que le suicide et le retrait social, ce qui constitue un grave problème de santé publique.
Les modèles animaux jouent un rôle essentiel dans la compréhension de la nature mécaniste des processus biologiques et comportementaux, ainsi que dans la découverte de nouveaux médicaments. Ainsi les chercheurs ont constaté que le médaka était un excellent modèle animal pour la dépression hivernale, avec une diminution de la sociabilité et une augmentation du comportement anxiogène chez les medékas qui étaient exposés aux changements saisonniers.

Le célastrol

Pour comprendre les mécanismes sous-jacents de la dépression saisonnière, le groupe de recherche a utilisé une approche génomique chimique. Un examen chimique in vivo à large spectre a permis d’identifier le célastrol, un médicament traditionnel chinois, comme étant un moyen de soulager la dépression saisonnière.
Le NRF2 est une cible du célastrol qui est exprimée dans la habenula, laquelle est connue pour jouer un rôle critique dans la physiopathologie de la dépression. Bien que ces poissons n’aient pas de cortex préfrontal défini (PFC), la habenula est hautement conservée évolutivement et relie le cerveau antérieur limbique et le système monoaminergique.

Le NRF2 une cible thérapeutique

Étant donné les parallèles frappants entre les patients atteints de dépression saisonnière et les médakas maintenus dans des changements saisonniers, les présentes découvertes fournissent des indications importantes sur le mécanisme de la dépression saisonnière et offrent de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles pour son traitement impliquant le NRF2.
Cette recherche a été publiée dans PNAS.
Source : Nagoya University
Crédit photo : Pexels

Un médicament contre la dépression saisonnièremartinBiologie
Un groupe de biologistes et de chimistes animaliers de l'Institut des biomolécules transformatrices (WPI-ITbM) de l'université de Nagoya a utilisé une approche de génomique chimique pour explorer le mécanisme sous-jacent du comportement de la dépression saisonnière et a identifié un médicament qui guérit ce comportement chez le poisson médaka. La...