le-volume-du-cerveau-des-astronautes-augmente-durant-les-vols
Le cerveau des astronautes augmente de volume après de longs vols spatiaux, ce qui entraîne une augmentation de la pression à l’intérieur de leur tête. Cela peut expliquer pourquoi certains astronautes voient leur vision se détériorer après de longues périodes dans l’espace.

Le cerveau des astronautes est plus gros de 2%

« Cela soulève des préoccupations supplémentaires pour les voyages interplanétaires de longue durée, comme la future mission vers Mars », déclare Larry Kramer du Centre des sciences de la santé de l’Université du Texas à Houston, qui a dirigé l’étude.
Kramer et ses collègues ont scanné le cerveau de 11 astronautes avant qu’ils ne passent environ six mois dans la Station spatiale internationale, et à six reprises au cours de l’année qui a suivi leur retour sur Terre. Ils ont constaté que tous les astronautes avaient un volume cérébral qui avait augmenté – y compris la substance blanche, la substance grise et le liquide céphalo-rachidien autour du cerveau – après leur retour de l’espace.
Sous l’effet de la gravité normale, on pense que le liquide dans le cerveau se déplace naturellement vers le bas lorsque nous nous tenons debout. Mais il est prouvé que la microgravité l’empêche, ce qui entraîne une accumulation de fluide dans le cerveau et le crâne.

Cette augmentation était toujours présente après un an

Le volume du cerveau des astronautes a augmenté de 2 % en moyenne et ces augmentations étaient toujours présentes un an après leur retour sur Terre, ce qui pourrait produire une pression intracrânienne plus élevée, explique M. Kramer. Il soupçonne que cela pourrait exercer une pression sur le nerf optique, ce qui pourrait expliquer les problèmes de vision fréquemment signalés par les astronautes.
Kramer et son équipe ont également observé qu’une partie du cerveau appelée hypophyse était déformée chez six des onze astronautes. Ces résultats viennent s’ajouter à un ensemble de preuves suggérant que la structure du cerveau peut être altérée après un vol spatial.
« Cette étude est importante car elle fournit des données, pour la première fois chez les astronautes de la NASA, démontrant la persistance des changements structurels du cerveau même un an après le retour sur Terre », déclare Donna Roberts de l’université médicale de Caroline du Sud.

Trouver des méthodes pour contrecarrer ces changements 

« Nous travaillons actuellement sur des méthodes permettant de contrecarrer ces changements dans le cerveau en utilisant la gravité artificielle », explique M. Kramer. Ces méthodes pour ramener le sang vers les pieds pourraient inclure une centrifugeuse de taille humaine qui ferait tourner une personne à grande vitesse, ou une chambre à vide autour de la moitié inférieure du corps. « Nous espérons que l’une de ces méthodes ou d’autres seront testées en microgravité et qu’elles seront efficaces », dit-il.
Cette recherche a été publiée dans Radiology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Le volume du cerveau des astronautes augmente durant les volsmartinBiologie
Le cerveau des astronautes augmente de volume après de longs vols spatiaux, ce qui entraîne une augmentation de la pression à l'intérieur de leur tête. Cela peut expliquer pourquoi certains astronautes voient leur vision se détériorer après de longues périodes dans l'espace. Le cerveau des astronautes est plus gros de...