une-méga-sècheresse-à-cause-du-changement-climatique
Le changement climatique provoqué par l’homme a transformé une sécheresse par ailleurs modérée aux États-Unis et au Mexique en l’une des périodes les plus sèches depuis plus d’un millénaire.

Une des périodes les plus sèches

Au cours des deux dernières décennies, la méga-sècheresse qui a frappé le sud-ouest de l’Amérique du Nord a provoqué des incendies dévastateurs, a frappé les agriculteurs de la région et a coupé le débit des voies navigables vitales, dont le fleuve Colorado.
Alors que cette région était connue pour avoir souffert de sécheresses extrêmes par le passé à cause de La Niña, une équipe américaine dirigée par A. Park Williams de l’université de Columbia, New York, a maintenant révélé que près de la moitié de la gravité de l’épisode actuel était potentiellement due au réchauffement climatique causé par l’homme. L’événement n’est surpassé en intensité que par une méga-sècheresse à la fin du XVIe siècle.
L’équipe de M. Williams a calculé l’humidité du sol de cette région, pour les 1200 dernières années. Le calcul des chiffres pour le siècle dernier a été simple, en utilisant la température, les précipitations et d’autres données météorologiques pour déterminer l’humidité du sol. Pour remonter plus loin dans le temps, ils ont utilisé des données provenant de plus de 1500 enregistrements d’anneaux de croissance des arbres. Ces enregistrements ont donné une indication de la vitesse de croissance des arbres au cours d’une année donnée, qui est basée en partie sur la quantité d’eau présente dans le sol à un moment précis.

Des modèles climatiques

Ensuite, l’équipe a utilisé 31 modèles climatiques différents qui estiment chacun l’impact du changement climatique induit par l’homme sur les précipitations au cours des dernières décennies. En tenant compte de cette estimation de l’effet du changement climatique, ils ont conclu que le sud-ouest de l’Amérique du Nord aurait probablement connu une sécheresse gérable au cours des 20 dernières années. Mais en raison de la baisse des précipitations due au changement climatique, cette sécheresse aurait pu être jusqu’à 47 % plus grave.
« Même sans le changement climatique, nous aurions quand même eu une sécheresse », déclare M. Williams. « [Mais] cette sécheresse n’aurait pas été un problème sans le changement climatique », dit
Pour M. Williams, ces conclusions sont un avertissement que les États-Unis et le Mexique ne sont pas prêts à affronter des futures sécheresses potentiellement bien pires, car un changement climatique plus important coïncide avec les années de La Niña. L’utilisation massive des eaux souterraines pour faire face à la sécheresse actuelle a supprimé une grande partie du filet de sécurité de cette région, ajoute-t-il.
Il subsiste quelques incertitudes. Les recherches ont supposé que les arbres réagissent à la sécheresse aujourd’hui de la même manière qu’il y a 1200 ans. Il en va de même pour le rôle des plantes, qui jouent un rôle important en dictant la quantité d’eau dans le sol. Mais les deux peuvent avoir changé, comme par exemple l’augmentation des niveaux de CO2 dans l’atmosphère aujourd’hui, qui affecte la capacité des plantes à économiser l’eau.

Une étude bien accueillie

Cette étude a été bien accueillie par les autres chercheurs. Joel Guiot, de l’université d’Aix-Marseille, en France, affirme qu’elle s’appuie sur d’excellentes données sur les cernes des arbres. Friederike Otto, de l’université d’Oxford, qui a récemment établi un lien entre le changement climatique et les feux de brousse australiens provoqués par la sécheresse, explique que cette recherche met en évidence la difficulté d’évaluer le rôle du changement climatique lors d’une sécheresse.
Alors que 2019 a été humide dans le sud-ouest de l’Amérique du Nord, 2020 s’annonce comme une année sèche. « Rien n’indique que cette sécheresse prolongée soit terminée », déclare M. Williams.
Cette recherche a été publiée dans Science.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une méga-sècheresse à cause du changement climatiquemartinChangement Climatique
Le changement climatique provoqué par l'homme a transformé une sécheresse par ailleurs modérée aux États-Unis et au Mexique en l'une des périodes les plus sèches depuis plus d'un millénaire. Une des périodes les plus sèches Au cours des deux dernières décennies, la méga-sècheresse qui a frappé le sud-ouest de l'Amérique du...