la-tectonique-des-plaques-a-débuté-il-y-a-3-2-milliards-années
La tectonique des plaques – la dérive des continents – pourrait avoir commencé il y a au moins 3,2 milliards d’années et avoir joué un rôle dans l’évolution de la vie, selon une étude du magnétisme des roches anciennes.

La tectonique des plaques et l’évolution de la vie

« Si la tectonique des plaques a eu lieu au début de la vie sur Terre, cela signifie que ce processus a probablement joué un rôle dans l’évolution de la vie », déclare Alec Brenner de l’université de Harvard.
La diversité de la vie sur Terre ne pourrait pas exister sans la tectonique des plaques, qui permet de recycler des éléments-clés comme le carbone et de maintenir une température relativement stable. « C’est en partie grâce à la tectonique des plaques que la Terre est habitable », explique Alec Brenner.
Auparavant, les premières preuves de la tectonique des plaques remontaient à environ 2,8 milliards d’années. Aujourd’hui, Brenner, Roger Fu et ses collègues ont étudié une formation de roche volcanique vieille de 3,2 milliards d’années en Australie, appelée le basalte de Honeyeater. Ils ont utilisé un instrument nouvellement développé, le microscope quantique à diamant, qui leur a permis de visualiser les champs magnétiques d’un minéral d’oxyde de fer appelé magnétite.
L’équipe a examiné une série d’échantillons de roches formés sur une période d’environ 180 millions d’années. Le signal magnétique dans la magnétite a été modelé par le champ magnétique terrestre au moment de la formation de ce minéral. Les changements de direction du magnétisme dans les roches de différentes époques au cours de cette période suggèrent qu’elles se sont déplacées d’environ 2,5 centimètres par an au cours des 180 millions d’années.

La tectonique des plaques était le moteur de ce mouvement

C’est similaire à la vitesse à laquelle les continents se déplacent aujourd’hui, dit Brenner. « Il faut savoir qu’il y a environ 3,2 milliards d’années, au moins une partie de la croûte terrestre bougeait et se déplaçait assez vite pour suggérer que la tectonique des plaques était le moteur de ce mouvement », dit-il.
L’équipe a vérifié que le signal magnétique dans les échantillons de roche provient bien de l’époque de la formation de cette roche et non d’un événement ultérieur. Fu dit qu’il est convaincu que ce signal est en effet intact.
Brenner dit qu’il est possible que la tectonique des plaques remonte encore plus loin dans le temps. « Nous travaillons activement sur des roches en Australie et en Afrique du Sud qui ont jusqu’à 3,5 milliards d’années – l’espoir est que nous puissions sonder la présence ou l’absence de tectonique encore plus loin dans le temps.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels