un-détecteur-portable-idenfie-des-agents-pathogènes
La plupart des kits de tests viraux reposent sur des techniques de préparation et d’analyse en laboratoire qui demandent beaucoup de temps et de main-d’œuvre. Par exemple, les tests pour le nouveau coronavirus peuvent prendre plusieurs jours pour détecter ce virus à partir de prélèvements nasaux.

Un test portable pour les smartphones

Maintenant, des chercheurs ont fait la démonstration d’un dispositif de test peu coûteux mais sensible, basé sur un smartphone, qui permet de détecter les agents pathogènes viraux et bactériens en 30 minutes environ.
Cet accessoire pour smartphone, d’une valeur de 50 dollars, pourrait réduire la pression exercée sur les laboratoires d’essai pendant une pandémie telle que celle du COVID-19. « Les défis associés aux tests rapides de dépistage des agents pathogènes contribuent à une grande incertitude quant aux personnes mises en quarantaine et à toute une série d’autres problèmes sanitaires et économiques », a déclaré M. Cunningham, bio-ingénieur.
Ce nouveau dispositif de test est composé d’une petite cartouche contenant des réactifs de test et d’un orifice permettant d’insérer un extrait nasal ou un échantillon de sang. L’ensemble de l’appareil se fixe sur un smartphone. À l’intérieur de cette cartouche, les réactifs brisent l’enveloppe extérieure d’un agent pathogène pour accéder à son ARN.

Le matériel génétique est détecté par l’appareil photo

Une molécule d’amorce amplifie ensuite le matériel génétique en plusieurs millions de copies en 10 ou 15 minutes. Un colorant fluorescent tache les copies et devient vert lorsqu’il est éclairé par une lumière LED bleue, qui est ensuite détectée par l’appareil photo du smartphone.
« Ce test peut être effectué rapidement sur les passagers avant de prendre un vol, sur les personnes qui se rendent dans un parc ou avant des événements comme une conférence ou un concert », a déclaré M. Cunningham.
« Le cloud computing via une application pour smartphone pourrait permettre d’enregistrer un résultat de test négatif auprès des organisateurs d’événements ou dans le cadre d’une carte d’embarquement pour un vol. Ou encore, une personne en quarantaine pourrait se soumettre à des tests quotidiens, enregistrer les résultats auprès d’un médecin, et savoir ensuite quand il est sûr de sortir de son confinement ».

Une version totalement autonome est en préparation

Quelques étapes préparatoires sont actuellement effectuées en dehors de l’appareil, et l’équipe travaille sur une cartouche qui contient tous les réactifs nécessaires pour constituer un système totalement intégré.
Cette recherche a été publiée dans Lab on a Chip.
Source : University of Illinois at Urbana-Champaign
Crédit photo : Pexels

Un détecteur portable identifie des agents pathogènes martinbiothechnologie
La plupart des kits de tests viraux reposent sur des techniques de préparation et d'analyse en laboratoire qui demandent beaucoup de temps et de main-d'œuvre. Par exemple, les tests pour le nouveau coronavirus peuvent prendre plusieurs jours pour détecter ce virus à partir de prélèvements nasaux. Un test portable pour...