la-survie-des-tigres-menacée-par-la-construction-de-routes
Plus de la moitié de la population mondiale de tigres sauvages est menacée par des routes construites dangereusement à proximité de leurs habitats, et les gigantesques projets d’infrastructure prévus dans toute l’Asie pourraient mettre les tigres encore plus en danger.

Les tigres menacés par les routes proches de leurs habitats

Les habitats des tigres ont diminué de 40 % depuis 2006, laissant moins de 4 000 animaux dans la nature. Ceux qui vivent à proximité des routes sont particulièrement vulnérables car ils risquent d’être heurtés par des véhicules, ont plus de difficultés à trouver de la nourriture et sont plus faciles à trouver pour les braconniers.
En utilisant un ensemble de données mondiales, Neil Carter, de l’université du Michigan, et ses collègues ont calculé que l’aire de répartition actuelle du tigre, qui s’étend principalement en Asie du sud et du sud-est, comprend 134 000 kilomètres de routes. En se basant sur la densité moyenne des tigres, ils ont estimé que 57 % des tigres vivent à moins de 5 kilomètres de ces routes, ce qui est considéré comme dangereusement proche.
Cette proximité des routes pourrait faire diminuer la population mondiale de tigres de plus de 20 %, selon la modélisation des chercheurs. Près de 24 000 kilomètres de nouvelles routes devraient être construites dans le rayon d’action des tigres d’ici 2050, ce qui rendra encore plus difficile pour ces animaux de se protéger des dangers.

Le Népal prévoit un vaste réseau routier 

Par exemple, le Népal prévoit un vaste réseau routier qui reliera tous ses villages. Ce projet, ainsi que l’initiative chinoise « Belt and Road Initiative » – qui est le plus grand projet d’infrastructure jamais réalisé dans le monde – permettra de créer de nouvelles routes à travers les forêts d’Asie du sud et du sud-est.
Ces projets pourraient être désastreux si l’on ne prend pas soin de minimiser leur impact sur les populations locales des tigres, déclare M. Carter. « Une fois que les routes sont construites, elles ont des effets durables qui ne peuvent plus être annulés », dit-il.
Ces nouvelles routes pourraient être plus respectueuses des tigres en les construisant loin des populations, en interdisant la circulation de nuit, en installant des panneaux de signalisation pour alerter les conducteurs de la présence de tigres, et en construisant des passages adaptés aux tigres qui permettent à la faune de traverser en toute sécurité les forêts qui bordent ces routes, dit Carter. Ces passages ont été construits sur des routes et des autoroutes en Malaisie.

Construire des routes respectueuses des tigres

En 2010, les 13 pays ayant une population de tigres sauvages se sont engagés à doubler la population de tigres d’ici 2022. En 2016, des recherches ont suggéré que la population mondiale de tigres sauvages avait cessé de décliner et avait augmenté. Pour atteindre cet objectif, il sera essentiel de construire des routes respectueuses des tigres, déclare M. Carter.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

La survie des tigres menacée par la construction de routesmartinSociété
Plus de la moitié de la population mondiale de tigres sauvages est menacée par des routes construites dangereusement à proximité de leurs habitats, et les gigantesques projets d'infrastructure prévus dans toute l'Asie pourraient mettre les tigres encore plus en danger. Les tigres menacés par les routes proches de leurs habitats Les...