le-port-de-gilets-lestés-pour-perdre-du-poids
Des scientifiques de l’université de Göteborg ont trouvé une nouvelle méthode pour réduire le poids et la masse graisseuse du corps humain en utilisant des gilets lestés. Cette nouvelle étude indique qu’il existe quelque chose de comparable aux pèse-personnes intégrés dans les salles de bain qui contribue à maintenir constant notre poids corporel et notre masse graisseuse.

Une nouvelle méthode pour perdre du poids 

Les chercheurs ont émis l’hypothèse que le fait de charger les gilets avec des poids entraînerait une diminution compensatoire du poids corporel. Soixante-neuf personnes ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 30-35, la catégorie d’obésité la plus basse, ont pris part à cette étude clinique. Leurs instructions étaient de porter un gilet lesté huit heures par jour pendant trois semaines, et de vivre comme d’habitude.
Tous les participants à cette étude portaient des gilets lestés mais, par tirage au sort, ils ont été assignés à l’un des deux groupes. Le groupe de contrôle ne portait que des gilets légers de 1 kg, tandis que le groupe qui était traité, portait des gilets d’environ 11 kg. Au terme des trois semaines, les sujets expérimentaux qui portaient les gilets les plus lourds avaient perdu 1,6 kg, tandis que ceux qui portaient les gilets légers avaient perdu 0,3 kg.
« Nous pensons qu’il est très intéressant que le traitement avec les gilets plus lourds ait réduit la masse graisseuse tout en conservant la masse musculaire », déclare le professeur Claes Ohlsson de l’Académie Sahlgrenska de l’Université de Göteborg.

Le « gravitostat » est un système d’équilibre énergétique

Dans de précédentes études sur des animaux publiées en 2018, les scientifiques ont montré qu’il existe un système d’équilibre énergétique qui s’efforce de maintenir le poids corporel constant : le « gravitostat », comme ils l’ont surnommé. Chez la souris, cette régulation s’effectue en partie en influençant l’appétit. Pour fonctionner, ce système doit contenir une sorte de balance personnelle intégrée. Cette nouvelle étude clinique des chercheurs montre que des pèse-personnes intégrés similaires existent également chez l’homme.
Les chercheurs doivent encore répondre à de nombreuses questions sur le fonctionnement du gravitostat. Ils veulent notamment savoir si, chez les porteurs de gilets lestés, la modification de la dépense énergétique, de l’appétit et de la mobilité les aide à perdre du poids. Les scientifiques veulent également voir si la réduction de poids se poursuit pour les porteurs de gilets sur des périodes de plus de trois semaines, et si la graisse viscérale dangereuse est réduite par ce traitement.
Cette recherche a été publiée dans The Lancet.
Source : University of Gothenburg
Crédit photo sur Unsplash : i yunmai