un-implant-pour-les-personnes-aveugles
Les personnes qui ont perdu la vue sont capables de « voir » les lettres qui ont été tracées à la surface de leur cerveau grâce à la stimulation électrique. Il s’agit d’une première étape vers des implants qui pourraient permettre une vision plus complexe.

Un futur implant pour une vision plus complexe

La découverte que nous pouvons faire en sorte que les patients aveugles « voient » des lettres est très intéressante, car nous espérons nous appuyer sur cette découverte et faire bien plus à l’avenir », déclare Daniel Yoshor de l’université de Pennsylvanie. « En fin de compte, nous voulons redonner une fonction visuelle utile aux patients aveugles et, espérons-le, améliorer leur vie », dit-il.
Yoshor et ses collègues ont travaillé avec cinq personnes qui avaient des électrodes implantées dans leur cerveau à la surface d’une région nécessaire à la vision, appelée le cortex visuel. Deux participants avaient perdu la vue et avaient reçu leurs implants  dans le cadre d’un essai clinique pour traiter la cécité. Les trois autres étaient capables de voir et avaient reçu des implants dans le cadre d’un traitement de l’épilepsie.
Lorsque les chercheurs ont stimulé les électrodes de ces implants, pour tracer des formes de lettres spécifiques à la surface du cerveau, tous les participants ont déclaré avoir vu des taches ou des lignes lumineuses formant ces mêmes lettres.
Cette étude suggère que ce type de vision pourrait nécessiter l’activation de plusieurs cellules cérébrales plutôt que simultanément, explique György Buzsáki, de l’université de New York.

Utiliser plusieurs milliers d’électrodes

La situation est similaire à celle d’une personne qui trace une forme à la surface de sa peau, explique Buzsáki. Il est beaucoup plus facile pour le cerveau d’identifier la forme lorsqu’elle est tracée que lorsque plusieurs sites sont activés simultanément, dit-il.
« Les futures prothèses corticales virtuelles utiliseront probablement plusieurs milliers d’électrodes à une échelle beaucoup plus fine », déclare Michael Beauchamp, du Baylor College of Medicine au Texas, qui a travaillé avec Yoshor sur cette étude.
« Une itération précoce permettrait de détecter les contours des formes. La capacité de détecter la forme d’un membre de la famille ou de permettre une navigation plus indépendante serait une merveilleuse avancée pour de nombreux patients aveugles », déclare Beauchamp.
Cette recherche a été publiée dans Cell.
Source : New Scientist
Crédit photo sur Unsplash : Rene Böhmer