nous-avons-trouve.-la-plus-vieille-galaxie
On a découvert qu’une galaxie du début de l’Univers était beaucoup plus homogène que prévu, ce qui prouve qu’il existe une sorte de formation rapide de galaxies jamais observée auparavant. Et cela pourrait signifier que des galaxies comme la Voie lactée ont peut-être commencé à prendre forme bien plus tôt dans l’histoire de l’Univers que nous le pensions.

Une galaxie dans l’Univers primitif

Nos modèles actuels de l’Univers suggèrent qu’au cours des premiers milliards d’années après le Big Bang, les galaxies se sont formées grâce à des amas de matière noire attirant du gaz chaud, qui ont fini par former des étoiles. Quand elles sont jeunes, les galaxies ainsi formées devraient être grumeleuses et déformées.
Mais ce n’est pas toujours le cas. Marcel Neeleman de l’Institut Max Planck d’astronomie en Allemagne et ses collègues ont utilisé le Atacama Large Millimeter/submillimeter Array au Chili pour repérer une galaxie du début de l’Univers qui n’est pas grumeleuse. Celle-ci ne date que de 1,5 milliard d’années après le Big Bang.
Il semble plutôt s’agir d’un disque homogène et rotatif qui ressemble davantage à notre propre galaxie en spirale qu’aux galaxies typiques du cosmos primitif. Officiellement appelé DLA0817g et surnommé le disque Wolfe par les chercheurs, il s’est formé 2,5 milliards d’années avant la galaxie à disque la plus ancienne que nous ayons vue.
« Les autres galaxies extrêmement anciennes que nous avons vues ressemblent à des épaves, avec des amas de gaz partout, mais celle-ci n’est pas comme ça », dit Neeleman. Mais si elle s’est formée à partir du gaz chaud, elle n’aurait pas eu assez de temps depuis le Big Bang pour homogénéiser ses amas et former un disque très défini.

Un processus appelé accrétion froide

Les chercheurs pensent plutôt qu’elle s’est formée par un processus appelé accrétion froide, où le gaz s’écoule doucement dans la galaxie le long des filaments au lieu de tomber en amas. Ce processus devrait être plus doux, permettant au gaz de s’installer plus rapidement dans un disque au début de l’Univers.
C’est la première galaxie que nous avons vue dans l’Univers primitif qui semble s’être formée de cette façon, et nous devrons en trouver d’autres pour déterminer s’il s’agit d’un processus standard. « Nous ne pensons pas que ce soit une galaxie exceptionnelle », déclare Neeleman. « Nous pensons qu’elle est tout à fait normale et que nous devrions pouvoir en trouver plusieurs autres. »
Cette recherche a été publiée dans Nature.
Source : New Scientist
Crédit photo : PXhere