une-étrange-grosse-lune-a-été-identifiée
Un objet situé aux confins du système solaire peut avoir une grosse lune en orbite à une distance inhabituellement proche. Cette découverte pourrait aider à expliquer comment de tels objets binaires ont évolué.

Une grosse lune

José-Luis Ortiz de l’Institut d’Astrophysique d’Andalousie en Espagne et ses collègues ont observé cet objet précédemment découvert, connu sous le nom de 2002 TC302, en janvier 2018, lorsqu’il a éclipsé une étoile lointaine, projetant une ombre sur la Terre et permettant d’étudier ses propriétés.
À partir de 12 observations distinctes, les chercheurs ont déduit que cet objet devait avoir un diamètre d’environ 500 kilomètres. Mais ils ont également trouvé quelque chose de très inhabituel : ce qui semble être une grande lune d’environ 200 kilomètres de diamètre, en orbite à moins de 2000 kilomètres de celle-ci.
Cette distance correspond à environ cinq fois la hauteur de la Station spatiale internationale au-dessus de la Terre, ce qui signifie que cette lune serait très grande dans le ciel de TC302. Cet objet est l’un des nombreux objets trans-neptuniens (TNOs), et tourne autour du Soleil à une distance moyenne de 55 fois la distance entre la Terre et le Soleil.
« Il y a environ une centaine de satellites déjà découverts autour des TNOs, mais tous sont relativement éloignés de leur corps principal », explique M. Ortiz. « Nous ne connaissons pas d’autres objets en orbite aussi proche pour un objet de cette taille. »

Une découverte surprenante

Les objets constitués de deux corps qui se touchent, appelés binaires de contact, peuvent être abondants dans le système solaire – un exemple est l’objet à deux lobes Arrokoth, qui a été visité par le vaisseau spatial New Horizons de la NASA au début de 2019. Mais trouver un binaire non touchant comme le TC302 et sa lune en orbite si proche serait une première, fournissant des informations sur ces systèmes binaires.
Cela pourrait suggérer que beaucoup de TNOs sont nés avec une grande quantité de moment angulaire, se mettant en pièces pour créer des satellites. Des satellites aussi proches pourraient également provoquer de grandes interactions de marée avec le corps parent, produisant des oscillations dans l’orbite qui pourraient révéler des détails sur l’intérieur de ces corps, explique M. Ortiz.
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une étrange grosse lune a été identifiéemartinEspace
Un objet situé aux confins du système solaire peut avoir une grosse lune en orbite à une distance inhabituellement proche. Cette découverte pourrait aider à expliquer comment de tels objets binaires ont évolué. Une grosse lune José-Luis Ortiz de l'Institut d'Astrophysique d'Andalousie en Espagne et ses collègues ont observé cet objet...