phobos-pourrait-un-jour-devenir-un-anneau
Il existe des preuves que la petite lune déformée Phobos a passé par un cycle d’écrasement et d’expansion en anneau autour de Mars avant de se fondre à nouveau en une lune compacte.

La lune Phobos et Mars

Ce cycle anneau-lune a été proposé en 2017, et de nouvelles simulations réalisées par Matija Ćuk à l’institut SETI en Californie, et ses collègues montrent qu’un tel cycle pour Phobos a pu forcer l’autre lune de Mars, Déimos, à rejoindre l’orbite qu’elle occupe actuellement. Ćuk a présenté ces travaux lors d’une réunion virtuelle de l’American Astronomical Society le 2 juin.
Déimos tourne autour de Mars dans un cercle presque parfait, mais son orbite est inclinée de deux degrés et les astronomes n’ont pas pu comprendre pourquoi. « Deux degrés ne semblent pas beaucoup, mais pour ce genre d’objet, c’est beaucoup – les systèmes lunaires ont tendance à être assez plats », explique Ćuk.
Les simulations de son équipe ont montré que si Phobos était beaucoup plus grosse – environ 20 fois plus massive qu’aujourd’hui – sa gravité aurait pu entraîner Déimos sur sa trajectoire actuelle et provoquer cette inclinaison orbitale. Ces simulations suggèrent que Phobos aurait pu être aussi gros il y a deux cycles.

Le cycle de la proto-Phobos

Après l’inclinaison de l’orbite de Déimos, ce proto-Phobos massif serait tombé vers Mars jusqu’à ce qu’il soit si proche qu’il ait été détruit par la gravité de la planète, une partie des débris tombant à la surface et une autre formant un anneau autour de la planète rouge. Puis, au fil du temps, une partie de la poussière et des cailloux de cet anneau ont pu s’agglutiner pour former une nouvelle lune plus petite.
« C’est un cycle », dit Ćuk. « La lune forme un anneau et l’anneau forme une lune. » Deux de ces cycles nous donneraient le Phobos que nous voyons aujourd’hui. Si c’est vraiment ce qui s’est passé, Phobos pourrait se désagréger et redevenir un anneau dans environ 40 millions d’années, selon Ćuk.
Pour tester cette théorie, nous devons déterminer l’âge de ces lunes. « Alors que Déimos pourrait être vieux, environ 4 milliards d’années, Phobos devrait être beaucoup plus jeune », dit Ćuk. « Il a été reconstitué il y a seulement quelques centaines de millions d’années. » L’agence spatiale japonaise prévoit une mission vers Phobos en 2024 qui rapportera des échantillons de cette lune, nous pourrions donc avoir notre réponse dans la prochaine décennie.
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay / Pixabay (montage)