ibuprofène-une-formulation-spéciale-contre-le-covid-19
L’essai LIBERATE est une collaboration pionnière entre le Guy’s & St Thomas’ NHS Foundation Trust de Londres, le King’s College London et le groupe pharmaceutique SEEK.

Un essai pour tester une formulation de l’ibuprofène 

Cette étude vise a vérifier si une formulation spéciale d’ibuprofène permet de réduire l’insuffisance respiratoire causée par le COVID-19, ce qui pourrait diminuer la nécessité d’une intervention plus agressive telle que la ventilation, et diminuer la durée du séjour à l’hôpital. Les responsables de cette étude affirment que cet essai contribuera à affiner le traitement du COVID-19, en tant qu’approche distincte des vaccins ou des médicaments antiviraux actuellement étudiés par d’autres groupes.
Ce médicament est une formulation spéciale d’ibuprofène, dont l’utilisation est déjà autorisée au Royaume-Uni et qui est largement utilisée pour d’autres affections. Ce médicament diffère de l’ibuprofène standard. Lors d’expériences en laboratoire réalisées par le groupe SEEK, ce médicament s’est révélé plus efficace que l’ibuprofène standard pour traiter l’ARDS.
L’essai LIBERATE sera une étude randomisée, la moitié des patients recrutés recevant des soins standard et l’autre moitié recevant ce médicament en plus des soins standard. Ce médicament sera administré à un stade très spécifique de la maladie, à des patients hospitalisés chez qui la présence du COVID-19 est confirmée ou suspectée.

Une étude randomisée avec des patients atteints du COVID-19 

LIBERATE est dirigé au Guy’s and St Thomas’ NHS Foundation Trust par le professeur Richard Beale, consultant en médecine des soins intensifs, qui déclare : « en tant que nouvelle maladie, les options de traitement des patients atteints du COVID-19 sont limitées. Cet essai clinique permettra d’évaluer si cette formulation spéciale d’un médicament déjà bien connu est bénéfique pour les patients atteints du COVID-19 ».
Le professeur Steven Williams, du NIHR Maudsley BRC et du King’s College London, a déclaré : « depuis que SEEK nous a fait part de ses données précliniques convaincantes il y a quelques semaines, l’équipe de C-FIT a travaillé sans relâche pour concevoir et lancer cet important essai. Nous allons maintenant persévérer dans sa mise en œuvre et sa réalisation ».
Gregory Stoloff, PDG du groupe SEEK, a déclaré : « l’objectif de SEEK a toujours été d’apporter des médicaments aux patients aussi rapidement que possible, avec comme priorités essentielles la sécurité, l’efficacité et l’accessibilité financière, en utilisant des techniques innovantes et pionnières. Cette entreprise commune permet à SEEK d’accéder à des recherches de renommée mondiale et aux meilleurs experts dans ces domaines thérapeutiques dont les besoins ne sont pas satisfaits. Il serait merveilleux de pouvoir sauver des vies et améliorer l’environnement et les restrictions associées à cette pandémie du COVID-19 ».
Source : Kings College London
Crédit photo sur Unsplash : CDC