produire-des-médicaments-qui-ciblent-les-cancers
Une équipe dirigée par l’école de pharmacie de l’USC a mis au point une nouvelle méthode, plus rapide, pour fabriquer des médicaments qui ciblent précisément les cellules malignes – tout en laissant les tissus sains intacts – et qui pourraient ouvrir la voie à de meilleurs traitements pour de nombreux types de cancer.

Des conjugués anticorps-médicaments

Ces médicaments, appelés conjugués anticorps-médicaments (ADCs), appartiennent à une classe relativement nouvelle dans laquelle les molécules médicamenteuses sont attachées à des anticorps qui se concentrent et s’attachent à la surface des cellules cancéreuses. En mai 2020, huit ADCs ont été approuvés par la FAD et plus de 100 essais cliniques sont en cours pour étudier leur efficacité dans le traitement des cancers du sang, du poumon, du sein, du cerveau et d’autres cancers.
Dans une étude les scientifiques de l’USC décrivent une nouvelle technologie permettant de créer rapidement un type homogène d’ADC à haut rendement, qui se caractérise par des médicaments fixés à un site spécifique sur les anticorps et par une stabilité, une efficacité et une sécurité potentiellement accrues.
Les conjugués anticorps-médicaments ouvrent la voie à un traitement anticancéreux plus précis
Les ADCs sont constitués d’un anticorps pour rechercher une cellule cancéreuse, d’un médicament pour la tuer et d’un « lieur » chimique qui les unit. Cependant, les ADCs actuellement utilisés sont fabriqués selon un processus qui donne des produits variés d’une stabilité et efficacité limitées.
Les ADCs homogènes présentent donc un potentiel d’efficacité clinique plus important. Mais les technologies actuelles de fabrication de ce type d’ADC nécessitent de multiples étapes ou de longs temps de réaction en raison de l’inefficacité des produits chimiques. De nombreux ADCs homogènes peuvent également déclencher des réponses immunitaires qui entravent leur utilisation.

L’équipe de l’USC a résolu ces problèmes

« En utilisant notre approche, les ADCs homogènes pourraient être fabriqués par une réaction en une seule étape en moins de deux heures, ce qui est beaucoup plus rapide et plus efficace que les approches conventionnelles », a déclaré le chercheur principal Yong (Tiger) Zhang, professeur adjoint de pharmacologie et de sciences pharmaceutiques à l’école de pharmacie de l’USC.
« Notre technologie comporte un composant de liaison reconnu exclusivement par une enzyme humaine qui peut rapidement catalyser la conjugaison des molécules médicamenteuses aux anticorps à une position définie », a-t-il ajouté. « En plus de sa rapidité et de son efficacité élevée, notre technologie ADC offre un nouveau type de lieur pour relier les médicaments aux anticorps. Ce lieur assure une fixation stable du médicament et une libération rapide des médicaments dans les cellules-cibles, ce qui rend les ADCs générés plus sûrs et plus efficaces ».
En utilisant cette technologie, l’équipe de l’USC a généré un ADC qui peut bloquer efficacement la croissance des tumeurs cancéreuses du sein chez les animaux. Les chercheurs affirment que ces résultats prometteurs constituent une base solide pour la traduction de cet ADC en études cliniques.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : USC
Crédit photo : Pexels

Produire des médicaments qui ciblent les cancersmartinbiothechnologie
Une équipe dirigée par l'école de pharmacie de l'USC a mis au point une nouvelle méthode, plus rapide, pour fabriquer des médicaments qui ciblent précisément les cellules malignes - tout en laissant les tissus sains intacts - et qui pourraient ouvrir la voie à de meilleurs traitements pour de...