un-courant-électrique-atténue-le-syndrome-de-la-tourette
Un nouveau traitement inhabituel pour le syndrome de la Tourette utilise un courant électrique au niveau du poignet, qui se déplace vers les nerfs jusqu’au cerveau et modifie les ondes cérébrales. Cette approche qui a permis de réduire modérément le nombre de tics chez les volontaires atteints de la Tourette, suggère que cette  maladie est liée à une sous-activité des ondes cérébrales qui nous maintiennent normalement immobiles.

Un traitement pour le syndrome de la Tourette

Les personnes atteintes du syndrome de la Tourette font fréquemment des saccades involontaires, des secousses faciales et des bruits. Les tics surviennent généralement vers l’âge de 6 ans et, s’ils s’estompent souvent avec le temps, ils persistent pour certains et peuvent être débilitants. « Parfois, les enfants se cassent littéralement des os parce qu’ils se balancent trop fort », explique Stephen Jackson, de l’université de Nottingham au Royaume-Uni.
Chez la plupart des gens, lorsqu’ils sont immobiles, les ondes cérébrales se succèdent à environ 12 fois par seconde dans une partie du cerveau appelée cortex moteur, qui est située au sommet de la tête. « C’est comme le frein à main d’une voiture – il maintient une posture stable », explique M. Jackson.
Des recherches antérieures ont montré que la stimulation des ondes cérébrales dans cette zone par l’utilisation d’un fort champ magnétique oscillant au-dessus de la tête peut réduire les tics chez les personnes atteintes de la Tourette. Jackson se demandait s’il y avait un moyen d’obtenir cet effet plus facilement.

Une électrode sur le poignet

Son groupe a placé une électrode sur le poignet pour délivrer un courant doux avec une fréquence de 12 fois par seconde; le courant était perceptible mais pas inconfortable. L’idée est que ce courant voyage via les nerfs jusqu’au cortex sensoriel du cerveau et induit des oscillations à la même fréquence dans le cortex moteur voisin.
Lorsque 19 personnes atteintes de la Tourette ont essayé cette électrode, celle-ci a réduit d’un tiers la fréquence de leurs tics, par rapport à la situation où l’électrode était allumée pendant la même durée mais n’avait pas de fréquence régulière. Les mouvements volontaires n’étaient que peu ralentis.
Normalement, les personnes atteintes de la Tourette ressentent une envie de tics qui se développe lentement jusqu’à devenir irrésistible. De nombreux volontaires ont signalé que lorsque les électrodes étaient à la bonne fréquence, leurs pulsions diminuaient. Charlie, un jeune de 21 ans souffrant de tics sévères, a déclaré dans un communiqué : « lorsque les impulsions électriques sur le poignet ont commencé à augmenter, les envies de tics ont diminué, ce qui a été une expérience complètement surprenante pour moi, j’étais silencieux et immobile. J’avais envie de pleurer de bonheur ».

Un dispositif portable

Le groupe de Jackson développe un dispositif ressemblant à une montre que les gens peuvent utiliser pour délivrer une stimulation lorsqu’elle est nécessaire.
Cette recherche a été publiée dans Current Biology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Un courant électrique atténue le syndrome de la TourettemartinTechnologie
Un nouveau traitement inhabituel pour le syndrome de la Tourette utilise un courant électrique au niveau du poignet, qui se déplace vers les nerfs jusqu'au cerveau et modifie les ondes cérébrales. Cette approche qui a permis de réduire modérément le nombre de tics chez les volontaires atteints de la...