combien-de-temps-le-coronavirus-peut-survivre-sur-une-surface(1)
L’une des nombreuses questions que se posent les chercheurs au sujet de COVID-19 est de savoir combien de temps le coronavirus responsable de cette maladie reste en vie après qu’une personne infectée a toussé ou éternué. Une fois que les gouttelettes porteuses du virus s’évaporent, le virus résiduel meurt rapidement, de sorte que la survie et la transmission du COVID-19 sont directement influencées par la durée pendant laquelle les gouttelettes restent intactes.

Combien de temps le virus peut survivre

Dans un article les chercheurs examinent le temps de déshydratation des gouttelettes respiratoires de sujets infectés par le COVID-19 sur diverses surfaces dans six villes du monde. Ces gouttelettes sont expulsées de la bouche ou du nez lorsqu’une personne infectée par le COVID-19 tousse, éternue ou même parle en projetant des gouttelettes. La taille des gouttelettes est de l’ordre de la largeur d’un cheveu humain, et les chercheurs ont examiné des surfaces fréquemment touchées, comme les poignées de porte et les écrans tactiles des smartphones.
En utilisant un modèle mathématique bien établi dans le domaine de la science des interfaces, les calculs du temps de déshydratation ont montré que la température ambiante, le type de surface et l’humidité relative jouent un rôle essentiel. Par exemple, une température ambiante plus élevée a contribué à la déshydratation plus rapide de la goutte et a réduit considérablement les chances de survie du virus. Dans les endroits où l’humidité est plus élevée, la gouttelette reste plus longtemps sur les surfaces et les chances de survie du virus s’améliorent.

La température ambiante serait un des facteurs

Les chercheurs ont déterminé le temps de déshydratation des gouttelettes dans différentes conditions météorologiques extérieures et ont examiné si ces données étaient liées au taux de croissance de la pandémie du COVID-19. Les chercheurs ont sélectionné New York, Chicago, Los Angeles, Miami, Sydney et Singapour et ont tracé le taux de croissance des patients atteints du COVID-19 dans ces villes avec le temps de déshydratation d’une gouttelette typique. Dans les villes où le taux de croissance de la pandémie est le plus élevé, le temps de déshydratation est plus long.
« D’une certaine manière, cela pourrait expliquer une croissance lente ou rapide de l’infection dans une ville particulière. Ce n’est peut-être pas le seul facteur, mais il est certain que le temps extérieur joue un rôle dans le taux de croissance de l’infection », a déclaré Rajneesh Bhardwaj, l’un des auteurs. « Comprendre la survie du virus dans une gouttelette qui se déshydrate pourrait être utile pour d’autres maladies transmissibles qui se propagent par des gouttelettes respiratoires, comme la grippe A », a déclaré Amit Agrawal, un autre auteur.

Nettoyer plus souvent son smartphone

Cette étude suggère que les surfaces, telles que les écrans des smartphones, le coton et le bois, devraient être nettoyées plus souvent que les surfaces en verre et en acier, car ces dernières sont relativement hydrophiles et les gouttelettes s’évaporent plus rapidement sur ces surfaces.
Cette recherche a été publiée dans Physics of Fluids.
Source : American Institute of Physics
Crédit photo : Pexels

Combien de temps le coronavirus peut survivre sur une surface ?martinBiologie
L'une des nombreuses questions que se posent les chercheurs au sujet de COVID-19 est de savoir combien de temps le coronavirus responsable de cette maladie reste en vie après qu'une personne infectée a toussé ou éternué. Une fois que les gouttelettes porteuses du virus s'évaporent, le virus résiduel meurt...