un-composé-fongique-déclenche-apoptose-du-cancer
Toutes les cellules du corps humain ont une durée de vie limitée et pour se reproduire elles entrent dans un processus appelé mitose, mais celles qui sont cancéreuses utilisent une ruse pour échapper à l’apoptose et continuer à se répandre dans le corps. Des scientifiques de l’université de Tokyo ont mis au point une version synthétique d’un composé fongique qui pourrait obliger ces cellules cancéreuses à entrer dans une phase apoptotique – en réactivant un gène manquant.

Déclencher l’apoptose

Lorsque nos cellules remplissent leur rôle et approchent de leur fin de vie, elles rentrent en phase apoptotique, ouvrant la voie à des cellules plus fraîches et plus saines. Mais grâce à des mutations génétiques, les cellules cancéreuses sont capables d’éviter ce sort et de continuer à se multiplier pour former des tumeurs.
Cibler ce mécanisme et déclencher l’apoptose des cellules cancéreuses a été un objectif majeur des chercheurs dans ce domaine. Toutefois un composé naturel trouvé dans l’espèce de champignon Ascochyta, pourrait changer les choses.
Des expériences précédentes avaient montré que ce composé, appelé FE399, pouvait déclencher l’apoptose des cellules cancéreuses in vitro, en rétablissant le gène d’autodestruction qui pilote ce processus de mort programmée. Ce composé s’est révélé particulièrement prometteur contre le cancer colorectal, mais la nature complexe du composé signifie que sa production en grande quantité est un défi de taille.

Une version synthétique

L’extraction de versions naturelles de FE399 à partir du champignon n’était donc pas une option viable, ce qui constituait un obstacle important à l’utilisation de ce composé anticancéreux prometteur. Mais l’équipe de l’université de Tokyo était déterminée à trouver une solution et a entrepris de développer une version synthétique de ce composé pour ouvrir la voie à une production de masse.
« Nous voulions créer un composé qui pourrait traiter le cancer du colon, et nous avions pour objectif de le faire par la synthèse de FE399 », explique le professeur Isamu Shiina, auteur de cette étude.
L’équipe a commencé par identifier la structure complexe de ce composé. Un long processus d’essais et d’erreurs a suivi jusqu’à ce que, dans ce que les chercheurs décrivent comme une percée majeure, ils produisent exactement la même signature chimique que le FE399.
Bien que des tests supplémentaires soient nécessaires pour étudier l’efficacité de la version synthétique du FE399 dans la lutte contre différents types de cancer, l’équipe est « ravie » des résultats et voit un grand potentiel pour une production de masse.

Un meilleure option de traitement

« Nous espérons que ce nouveau composé pourra offrir une option de traitement sans précédent aux patients atteints de cancer colorectal, et ainsi améliorer la manière dont cette maladie évolue et, au final, leur qualité de vie », déclare le professeur Shiina. La prochaine étape pour les chercheurs et de tester si ce composé fonctionne également contre d’autres cancers.
L’équipe nous explique comment ce composé fonctionne dans cette vidéo.

Cette recherche a été publiée dans European Journal of Organic Chemistry.
Source : University of Tokyo
Crédit photo : Pixabay

Un composé fongique déclenche l'apoptose du cancermartinBiologie
Toutes les cellules du corps humain ont une durée de vie limitée et pour se reproduire elles entrent dans un processus appelé mitose, mais celles qui sont cancéreuses utilisent une ruse pour échapper à l'apoptose et continuer à se répandre dans le corps. Des scientifiques de l'université de Tokyo...