la-dexaméthasone-est-efficace-contre-les-complications-respiratoires
En mars 2020, l’essai RECOVERY (Randomised Evaluation of COVid-19 thERapY) a été établi comme un essai clinique randomisé pour tester une gamme de traitements potentiels pour COVID-19, y compris la dexaméthasone à faible dose (un traitement stéroïdien). Plus de 11 500 patients ont été inscrits dans plus de 175 hôpitaux du NHS au Royaume-Uni.

La dexaméthasone

Le 8 juin, le recrutement a été interrompu car, de l’avis du comité directeur de l’essai, un nombre suffisant de patients avait été recruté pour établir si le médicament dexaméthasone présentait ou non un avantage significatif.
Au total, 2104 patients ont été randomisés pour recevoir 6 mg de dexaméthasone une fois par jour (par voie orale ou par injection intraveineuse) pendant dix jours et ont été comparés à 4321 patients randomisés pour recevoir uniquement les soins habituels. Parmi les patients ayant reçu les soins habituels seuls, la mortalité à 28 jours était la plus élevée chez ceux qui avaient besoin d’une ventilation (41 %), intermédiaire chez ceux qui n’avaient besoin que d’oxygène (25 %), et la plus faible chez ceux qui n’avaient pas besoin d’intervention respiratoire (13 %).
La dexaméthasone a réduit les décès d’un tiers chez les patients ventilés et d’un cinquième chez les autres patients recevant uniquement de l’oxygène. Il n’y a pas eu de bénéfice chez les patients qui n’ont pas eu besoin d’assistance respiratoire. Sur la base de ces résultats, un décès serait évité par ce traitement d’environ 8 patients ventilés ou d’environ 25 patients nécessitant uniquement de l’oxygène. Étant donné l’importance de ces résultats pour la santé publique, les chercheurs s’efforcent maintenant de publier les détails complets dès que possible.

Il améliore la survie

Peter Horby, professeur de maladies infectieuses émergentes au département de médecine de Nuffield, à l’université d’Oxford, et l’un des chercheurs en chef de l’essai, a déclaré : « la dexaméthasone est le premier médicament à avoir montré qu’il améliorait la survie chez les patients atteints du COVID-19. C’est un résultat extrêmement réjouissant. Le bénéfice en matière de survie est clair et important chez les patients qui sont suffisamment malades pour nécessiter un traitement à l’oxygène, de sorte que la dexaméthasone devrait maintenant devenir la norme de soins chez ces patients. La dexaméthasone est peu coûteuse, en vente libre, et peut être utilisée immédiatement pour sauver des vies dans le monde entier ».
Martin Landray, professeur de médecine et d’épidémiologie au département Nuffield de la santé des populations de l’université d’Oxford, l’un des chercheurs en chef, a déclaré : « depuis l’apparition du COVID-19 il y a six mois, on cherche des traitements susceptibles d’améliorer la survie, en particulier chez les patients les plus malades. Les résultats préliminaires de l’essai RECOVERY sont très clairs : la dexaméthasone réduit le risque de décès chez les patients souffrant de graves complications respiratoires. Le COVID-19 est une maladie mondiale – il est fantastique que le premier traitement dont il a été démontré qu’il réduisait la mortalité soit disponible instantanément et abordable dans le monde entier ».

Un médicament peu coûteux

Le conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique, Sir Patrick Vallance, a déclaré : « c’est une excellente nouvelle aujourd’hui, l’essai Recovery montrant que la dexaméthasone est le premier médicament à réduire la mortalité due au COVID-19. C’est particulièrement intéressant car il s’agit d’un médicament peu coûteux et largement disponible. Il s’agit d’une avancée révolutionnaire dans notre lutte contre cette maladie, et la vitesse à laquelle les chercheurs ont progressé pour trouver un traitement efficace est vraiment remarquable. Cela montre l’importance de réaliser des essais cliniques de haute qualité et de fonder des décisions sur les résultats de ces essais ».
Source : University of Oxford
Crédit photo : Pixabay