la-poussière-électrique-aurait-effacé-les-signes-de-vie-sur-mars
Des étincelles pourraient circuler sur Mars. Les grains de poussière qui s’y trouvent peuvent se frotter les uns aux autres et se charger électriquement, ce qui pourrait provoquer des réactions chimiques qui rendraient difficile la détection de signes de durée vie à sa surface.

De la poussière électrique

Lorsque les grains de poussière ou de sable se frottent ensemble, ils peuvent accumuler une charge électrique de la même manière que le fait de traîner ses pieds sur un tapis peut accumuler de l’électricité statique. Ces grains peuvent alors libérer leur charge sous forme d’étincelles semblables à celles qui provoquent un choque sur le bout des doigts lorsque vous avez accumulé suffisamment d’électricité statique et que vous touchez ensuite un objet métallique.
Des expériences ont laissé entrevoir que la poussière rouge qui recouvre la surface de Mars pourrait être électrifiée de cette manière, mais pour la plupart, ces expériences ont inclus d’autres facteurs qui pourraient avoir contribué à l’accumulation d’une charge électrique. Par exemple, si des particules de poussière qui auraient touché les parois du récipient lors de l’expérience, pourraient accumuler une charge statique.
Joshua Méndez Harper, de l’université de l’Oregon, et ses collègues ont conçu une expérience aussi proche que possible des conditions de Mars, les particules de poussière ne touchant que les autres et non une surface artificielle. Pour ce faire, ils ont utilisé des jets de dioxyde de carbone dans une chambre à basse pression pour créer une fontaine de poussières artificielle de Mars avant de mesurer les effets électriques du frottement des particules entre elles.
Ils ont mesuré des charges d’une force à peu près identique à celle que l’on obtient généralement en frottant deux matériaux l’un contre l’autre pour créer de l’électricité statique. Les étincelles produites n’étaient pas visibles, mais les chercheurs ont pu les détecter grâce à une antenne. Cette accumulation de charge électrique pourrait être un problème pour l’exploration humaine de Mars.

Cette poussière sera un problème pour les futurs astronautes

« Nous allons éventuellement envoyer des humains sur Mars, et toute cette électricité statique sera assez difficile à gérer pour une mission humaine », déclare Alian Wang de l’université de Washington dans le Missouri. Les astronautes d’Apollo avaient de la poussière lunaire dans les plis de leurs combinaisons, et la même chose pourrait arriver aux explorateurs de la planète rouge. Les petites décharges électriques de la poussière pourraient poser un problème pour l’électronique embarquée dans les combinaisons, dit-elle.
Cela pourrait également être important pour notre compréhension de Mars, car les charges électriques pourraient y provoquer des réactions chimiques dans la poussière. Lors d’expériences utilisant le chlore, qui se trouve sur toute la surface de Mars, Wang et ses collègues ont découvert que les petites décharges électriques comme celles démontrées dans les expériences de Méndez Harper pourraient être la clé des réactions qui libèrent le chlore d’autres composés et le répartissent à la surface et dans l’atmosphère de Mars.
Ils ont également découvert que ces mêmes réactions génèrent des particules hautement réactives qui pourraient affecter de manière significative la chimie de la surface de la planète rouge, y compris en détruisant les produits chimiques considérés comme des signes d’une éventuelle durée de vie.

Elle nous empêcherait de trouver des signes de vie passée

« Si chaque tempête et chaque tourbillon de poussière provoquent de nombreuses réactions chimiques, alors la recherche de signes de vie serait très difficile », explique Wang. « Nous pourrions aller sur Mars pour chercher ces signes et n’en trouver aucun à la surface ou sous la surface parce qu’elle a été essentiellement détruite par ces décharges électriques ». En d’autres termes, la poussière électrique de Mars pourrait nous empêcher de trouver des signes de vie passée à la surface.
Cette recherche a été publiée en deux paries, dans arXiv et dans Journal of Geophysical Research: Planets.
Source : New Scientist
Crédit photo sur Unplash : Juli Kosolapova

La poussière électrique aurait effacé les signes de vie sur MarsmartinEspace
Des étincelles pourraient circuler sur Mars. Les grains de poussière qui s'y trouvent peuvent se frotter les uns aux autres et se charger électriquement, ce qui pourrait provoquer des réactions chimiques qui rendraient difficile la détection de signes de durée vie à sa surface. De la poussière électrique Lorsque les grains...