de-mystérieux-cercles-faits-ondes-radio-ont-été-détectés
De mystérieux cercles d’ondes radio trouvés dans l’espace ont laissé les astronomes se gratter la tête, sans savoir comment ils se sont formés, ni même leur taille ou leur distance. Ils ne semblent pas correspondre à ce qui a été vu dans l’espace auparavant, c’est pourquoi les chercheurs les ont appelés les Odd Radio Circles, ou ORC.

Des cercles mystérieux venus de l’espace

Ray Norris, de l’université de Western Sydney, en Australie, et ses collègues ont trouvé ces objets inexpliqués en utilisant le télescope ASKAP (Australian Square Kilometre Array Pathfinder), qui a été achevé en 2018. Cette découverte a été faite dans le cadre d’un projet visant à recenser toutes les sources radio dans le ciel.
Les chercheurs ont découvert quatre des cercles au total : trois à l’aide d’ASKAP et un autre lors de la recherche dans les données d’archives d’un autre télescope. L’équipe suggère que les études précédentes n’avaient pas permis d’observer ces cercles car leurs télescopes n’étaient pas capables de détecter ces faibles ondes radio.
« Chaque fois que de nouvelles capacités de recherche sont mises en marche, nous pouvons nous attendre à découvrir l’inattendu », déclare Jason Wright, de l’université d’État de Pennsylvanie.
Nous savons très peu de choses sur les ORC à l’heure actuelle. Ils sont symétriques et leurs bords sont plus brillants que leur intérieur. Deux d’entre eux ont une galaxie au milieu, tandis que les deux autres n’en ont pas.

Leur distance est inconnue

Nous ne savons même pas quelle est leur taille ou leur distance, car l’équipe n’a pas pu les associer à des objets dont la distance est connue. Deux apparaissent proches l’une de l’autre dans le ciel, mais leur distance physique l’une de l’autre est inconnue.
Il n’est pas clair si ces quatre ORC ont une origine similaire, et jusqu’à présent les chercheurs n’ont aucune explication sur ce qu’ils sont, bien qu’ils aient pu confirmer que les ORC ne sont pas seulement des artefacts du télescope ASKAP en les observant à travers d’autres instruments.
« Je pense que ce document fait un très bon travail en passant en revue toutes les possibilités de ce qu’ils pourraient être, ou du moins tout ce à quoi ils peuvent penser – y compris s’ils ne sont pas réels », déclare Wright.

Des restes de supernovas ou des galaxies

Selon l’équipe, les ORC ressemblent le plus à des restes de supernovas, c’est-à-dire à la matière et à l’énergie libérées lors de l’explosion d’une étoile. Mais Mikako Matsuura, de l’université de Cardiff, au Royaume-Uni, estime que c’est peu probable.
« Nous savons combien d’étoiles il y a, grâce à des études radio antérieures, donc nous savons approximativement combien de restes d’explosions d’étoiles devraient également être trouvés », dit-elle. Les chercheurs notent qu’il n’y a que 350 restes de supernovas confirmés dans la galaxie et que la probabilité d’en trouver trois dans l’enquête ASKAP est de 0,02 %.
Une autre explication est qu’il s’agit simplement de galaxies en forme de cercle, connues sous le nom de galaxies en anneau. Ces galaxies sont généralement faciles à observer avec des télescopes optiques, mais les ORC n’apparaissent que lors d’observations par des  radiotélescopes.
Une possibilité que l’équipe n’a pas envisagée est de savoir si les ORC pourraient être causées par des extraterrestres – mais Wright dit que c’est peu probable. « Je ne vois aucune justification. »

Il faut en trouver d’autres

Pour savoir ce que sont ces ORC, nous devons en découvrir davantage, dit Wright. « Si ces découvertes sont aussi intéressantes qu’elles semblent l’être, alors les gens utiliseront d’autres réseaux de radiotélescopes pour les chercher », dit-il, ou en chercheront d’autres dans les données d’archives. « Une fois que vous en avez beaucoup, vous pouvez alors commencer à recueillir des indices ».
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : PXhere

De mystérieux cercles faits d'ondes radio ont été détectésmartinEspace
De mystérieux cercles d'ondes radio trouvés dans l'espace ont laissé les astronomes se gratter la tête, sans savoir comment ils se sont formés, ni même leur taille ou leur distance. Ils ne semblent pas correspondre à ce qui a été vu dans l'espace auparavant, c'est pourquoi les chercheurs les...