marcher-dans-les-espaces-bleus-serait-bon-pour-la-santé-mentale
Des promenades courtes et fréquentes dans des espaces bleus – des zones où l’eau est omniprésente, comme les plages, les lacs, les rivières ou les fontaines – peuvent avoir un effet positif sur le bien-être et l’humeur des gens, selon une nouvelle étude menée par l’Institut pour la santé mondiale de Barcelone (ISGlobal).

Les espaces bleus et la santé mentale

Cette étude, menée dans le cadre du projet BlueHealth a utilisé des données sur 59 adultes. Pendant une semaine, les participants ont passé 20 minutes par jour à marcher dans un espace bleu. Au cours d’une autre semaine, ils ont passé 20 minutes chaque jour à marcher dans un environnement urbain.
Pendant une autre semaine, ils ont passé le même temps à se reposer à l’intérieur. L’itinéraire de l’espace bleu longeait une plage de Barcelone, tandis que l’itinéraire urbain longeait les rues de la ville. Avant, pendant et après chaque activité, les chercheurs ont mesuré la tension artérielle et le rythme cardiaque des participants et ont utilisé des questionnaires pour évaluer leur bien-être et leur humeur.
« Nous avons constaté une amélioration significative du bien-être et de l’humeur des participants immédiatement après leur promenade dans l’espace bleu, par rapport à la marche dans un environnement urbain ou au repos », a commenté Mark Nieuwenhuijsen, directeur de l’initiative Urbanisme, Environnement et Santé chez ISGlobal et coordinateur de cette étude. Plus précisément, après avoir fait une courte promenade sur la plage de Barcelone, les participants ont fait état d’une amélioration de leur humeur, de leur vitalité et de leur santé mentale.
Les auteurs n’ont pas identifié de bénéfice en matière de santé cardiovasculaire, bien qu’ils pensent que cela puisse être dû à la conception de cette étude. « Nous avons évalué les effets immédiats d’une courte promenade dans un espace bleu », a commenté Cristina Vert, chercheuse d’ISGlobal et auteur principal de cette étude. « Une exposition continue et de longue durée dans ces espaces pourrait avoir des effets positifs sur la santé cardiovasculaire que nous n’avons pas pu observer dans cette étude ».

Les espaces bleus sont favorables à la santé mentale

« Nos résultats montrent que les bienfaits psychologiques de l’activité physique varient selon le type d’environnement où elle est pratiquée, et que les espaces bleus sont meilleurs que les espaces urbains à cet égard », a commenté Mme Vert. Cette nouvelle étude fournit des preuves montrant que les espaces bleus constituent un environnement favorable à la santé mentale.
« Selon les Nations unies, 55 % de la population mondiale vit aujourd’hui dans les villes », a expliqué M. Nieuwenhuijsen. « Il est crucial d’identifier et d’améliorer les éléments qui améliorent notre santé – tels que les espaces bleus – afin que nous puissions créer des villes plus saines, plus durables et plus agréables à vivre ».
Cette recherche a été publiée dans Environmental Research.
Source : Institute for Global Health
Crédit photo : Pexels