le-prédiabète-associé-à-des-changements-du-microbiote
Des chercheurs de l’université de Göteborg ont pour la première fois étudié le microbiote intestinal de sujets atteints de prédiabète. Cette étude révèle que la population des bactéries intestinales d’une personne pourrait être utilisée pour prédire sa probabilité de développer un diabète de type 2.

Le microbiote intestinal et le prédiabète

Cette nouvelle étude est née de la constatation que, si certaines recherches ont déjà étudié le lien entre le microbiote intestinal et le diabète, la plupart de ces études consistaient à comparer des individus en bonne santé avec ceux chez qui cette maladie avait déjà été diagnostiquée.
Le problème, soulignent les chercheurs, est qu’il devient difficile de savoir dans quelle mesure cette maladie, ou son traitement a influencé la population bactérienne intestinale d’une personne. Pour surmonter ce problème, les chercheurs ont rassemblé une cohorte de plus de 1 000 sujets présentant divers signes de prédiabète.
Le prédiabète englobe un certain nombre de lectures anormales de la glycémie, allant d’une altération de la glycémie à jeun à une altération de la tolérance au glucose. Toutefois, ces valeurs anormales ne sont pas suffisamment élevées pour provoquer des symptômes visibles menant à un diagnostic de diabète.
Les résultats de cette nouvelle étude ont révélé que des différences microbiennes intestinales étaient détectables chez les sujets prédiabétiques par rapport à un groupe de contrôle sain. Les sujets présentant une altération du glucose à jeun présentaient les différences microbiennes les plus faibles, tandis que l’altération de la tolérance au glucose était liée à des changements bactériens plus importants.

Un faible niveau de bactéries productrices de butyrate

Cette étude a également révélé que les sujets prédiabétiques, et ceux chez qui le diabète de type 2 avait été récemment diagnostiqué mais qui n’avaient pas encore commencé de traitement, présentaient des niveaux plus faibles de bactéries intestinales productrices de butyrate. Le butyrate est un acide gras à chaîne courte produit par un certain nombre d’espèces de bactéries intestinales bénéfiques.
Des recherches antérieures ont révélé un niveau significativement bas de bactéries productrices de butyrate dans les microbiotes des patients diabétiques. Cette étude suggère une association entre des signes croissants de diabète et des niveaux plus faibles de bactéries productrices de butyrate.
Comme pour de nombreuses études, il est impossible de connaître la tendance causale de cette relation microbiome-diabète. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre si ces modifications du microbiote sont directement à l’origine des problèmes métaboliques qui en découlent, ou si le microbiote réagit simplement à cette maladie.

Un probiotique pour traiter le diabète de type 2

Il note cependant que les résultats de cette étude sur la relation entre les modifications du microbiote et l’apparition de la maladie offrent de nouveaux moyens d’identifier les personnes à haut risque, et illustrent également la façon dont les modifications des bactéries intestinales se produisent parallèlement à l’état glycémique d’une personne.
« Notre étude montre clairement que la composition du microbiote intestinal peut nous aider à comprendre les risques de développer le diabète de type 2, et donc à améliorer nos chances de détecter, prévenir et traiter cette maladie », déclare M. Bäckhed. De plus, il suggère qu’à l’avenir nous pourrions créer un probiotique de nouvelle génération qui traiterait ou préviendrait le diabète de type 2.
Cette recherche a été publiée dans Cell Metabolism.
Source : University of Gothenburg
Crédit photo : PXhere

Le prédiabète associé à des changements du microbiote martinBiologie
Des chercheurs de l'université de Göteborg ont pour la première fois étudié le microbiote intestinal de sujets atteints de prédiabète. Cette étude révèle que la population des bactéries intestinales d'une personne pourrait être utilisée pour prédire sa probabilité de développer un diabète de type 2. Le microbiote intestinal et le...