des-facteurs-génétiques-et-le-COVID-19-41
Une nouvelle étude de la Cleveland Clinic a identifié des facteurs génétiques qui pourraient influencer la sensibilité d’être infecté par le COVID-19. Les conclusions de cette étude pourraient orienter un traitement personnalisé contre le COVID-19.

Des facteurs de risque

Bien que la majorité des cas confirmés de COVID-19 donnent des symptômes légers, ce virus représente une menace sérieuse pour certains individus. Les taux de morbidité et de mortalité augmentent de façon spectaculaire avec l’âge et les conditions de santé coexistantes, telles que le cancer et les maladies cardiovasculaires.
Cependant, même les jeunes et les personnes en bonne santé ont développé de manière imprévisible des maladies graves et des décès. Ces observations cliniques suggèrent que des facteurs génétiques peuvent influencer la sensibilité d’être infecté par le COVID-19, mais ces facteurs restent largement inconnus.
Dans cette étude, une équipe de chercheurs dirigée par Feixiong Cheng, Ph.D., de l’Institut de médecine génomique, a étudié la susceptibilité génétique au COVID-19 en examinant les polymorphismes de l’ADN (des variations des séquences d’ADN) dans les gènes ACE2 et TMPRSS2. Les gènes ACE2 et TMPRSS2 produisent des enzymes (respectivement ACE2 et TMPRSS2) qui permettent au virus de pénétrer et d’infecter les cellules humaines.

Ils ont examiné 81 000 génomes

En examinant 81 000 génomes humains provenant de trois bases de données génomiques, ils ont trouvé 437 variantes non synonymes à un seul nucléotide dans les régions codant pour les protéines de l’ACE2 et du TMPRSS2. Ils ont identifié de multiples polymorphismes potentiellement délétères dans les deux gènes (63 dans ACE2 ; 68 dans TMPRSS2) qui offrent des explications potentielles pour différentes susceptibilités génétiques d’avoir le COVID-19 ainsi que pour des facteurs de risque.
Plusieurs variantes de l’ACE2 se sont avérées associées à des affections cardiovasculaires et pulmonaires en altérant potentiellement l’angiotensinogène ECA2. En outre, des variantes délétères pour la lignée germinale dans la région codante du TMPRSS2, un gène clé du cancer de la prostate, se sont révélées présentes dans différents types de cancer, ce qui suggère que les rôles oncogènes du TMPRSS2 pourraient être liés à de mauvais résultats avec le COVID-19.
Ces résultats démontrent une association possible entre les polymorphismes de l’ACE2 et du TMPRSS2 et la sensibilité au COVID-19, et indiquent qu’une étude systématique des polymorphismes fonctionnels de ces variantes au sein de différentes populations pourrait ouvrir la voie à une médecine de précision et à des stratégies de traitement personnalisées pour le COVID-19.

Valider ces conclusions

Cependant, toutes les investigations de cette étude ont été réalisées dans des populations générales, et non avec les données génétiques des patients atteints du COVID-19. Par conséquent, le Dr Cheng appelle à une initiative sur le génome humain pour valider ses conclusions et identifier de nouvelles variantes cliniquement exploitables afin d’accélérer la médecine de précision pour le COVID-19.
« Parce que nous n’avons actuellement aucun médicament approuvé pour le COVID-19, la reconversion de médicaments déjà approuvés pourrait être une approche efficace et rentable pour développer des stratégies de prévention et de traitement », a déclaré le Dr Cheng. « Plus nous en saurons sur les facteurs génétiques qui influencent la susceptibilité d’avoir le COVID-19, mieux nous serons en mesure de déterminer l’efficacité clinique des traitements potentiels ».
Cette recherche a été publiée dans BMC Medecine.
Source : Cleveland Clinic
Crédit photo : Pixabay

Des facteurs génétiques et le COVID-19martinBiologie
Une nouvelle étude de la Cleveland Clinic a identifié des facteurs génétiques qui pourraient influencer la sensibilité d'être infecté par le COVID-19. Les conclusions de cette étude pourraient orienter un traitement personnalisé contre le COVID-19. Des facteurs de risque Bien que la majorité des cas confirmés de COVID-19 donnent des symptômes...