univers-serait-rempli-amas-de-petits-trous-noirs
Au tout début de l’univers, tout était si dense que le rayonnement qui remplissait le cosmos aurait pu s’effondrer pour créer des trous noirs primordiaux. Si ces trous noirs ont survécu, ils pourraient être devenus beaucoup plus petits – et donc plus difficiles à détecter – que les trous noirs qui se sont formés de la manière habituelle, par l’effondrement d’une étoile géante.

Des trous noirs primordiaux

Juan García-Bellido de l’Université autonome de Madrid en Espagne et ses collègues ont réalisé plus de 5000 simulations pour voir comment ces amas ont pu évoluer. Ils ont découvert qu’il pourrait maintenant y avoir des amas de trous noirs – chaque trou ayant la masse du Soleil et quelques kilomètres de large – s’étendant sur des milliers d’années-lumière. Leur bousculade gravitationnelle pourrait finir par éjecter les trous noirs de l’amas à environ 1000 kilomètres par seconde
Bien que cela implique qu’il existe des trous noirs difficiles à détecter qui se précipitent à travers l’espace à grande vitesse, M. García-Bellido affirme qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. « Les chances que l’un de ces trous noirs, qui ont été lancés à partir d’un de ces amas, puisse frapper le système solaire dans un proche avenir sont d’un sur plusieurs milliards de billions de trillions », dit-il.

Ils pourraient expliquer la matière noire

Les chercheurs ont découvert que ces amas de trous noirs et les trous noirs libres qu’ils envoient voler à travers l’univers devraient se comporter de manière très similaire à la matière noire, une substance mystérieuse dont on ne peut que déduire l’existence à partir de ses effets gravitationnels sur les objets qui l’entourent. Cela signifie que si des trous noirs primordiaux existent, ils pourraient être la solution à la question de longue date; ce qui constitue la matière noire, dit García-Bellido.
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

L'univers serait rempli d'amas de petits trous noirsmartinEspace
Au tout début de l'univers, tout était si dense que le rayonnement qui remplissait le cosmos aurait pu s'effondrer pour créer des trous noirs primordiaux. Si ces trous noirs ont survécu, ils pourraient être devenus beaucoup plus petits - et donc plus difficiles à détecter - que les trous...