les-humains-étaient-présents-en-amérique-il-y-a-30000-ans
On pense généralement que le peuple Clovis a été le premier humain à habiter les Amériques, il y a déjà 15 000 ans. Maintenant, des archéologues ont trouvé des preuves dans une grotte au Mexique qui suggèrent que des humains les ont visités il y a 30 000 ans – bien que leur identité et leur origine restent un mystère.

Les premiers humains en Amérique

Pendant près d’un siècle, les archéologues ont constamment trouvé des outils en pierre qui indiquaient la présence humaine il y a entre 11 000 et 13 000 ans. Ces gens ont été surnommés la « culture Clovis » d’après la ville du Nouveau-Mexique où les premiers artefacts ont été découverts.
On pense que le peuple Clovis a traversé un pont terrestre de la Sibérie à l’Alaska, qui était sec à l’époque en raison de la période glaciaire. Plus tard, avec la fonte des glaces, ils se sont répandus vers le sud, en passant par ce qui est aujourd’hui le Canada, les États-Unis, le Mexique et l’Amérique du Sud.
Mais au cours des 20 dernières années, des preuves ont commencé à s’accumuler indiquant que les humains pourraient être arrivés en Amérique du Nord et du Sud encore plus tôt. Une récente excavation sur un site de fouilles au Texas a été datée de 20 000 ans.
Et maintenant, l’histoire pourrait commencer encore plus tôt. Une nouvelle étude décrit une fouille archéologique dans la grotte de Chiquihuite, dans le nord du Mexique, où des preuves suggèrent une occupation humaine remontant à 30 000 ans.
Au cours des dix dernières années de fouilles, les scientifiques ont récupéré près de 2 000 outils et fragments de pierre. En analysant les outils et l’ADN dans les sédiments qui les entourent, les chercheurs ont pu les dater d’il y a 25 000 à 30 000 ans.
L’équipe a trouvé l’ADN de toute une série de plantes et d’animaux, dont des ours noirs, des rongeurs, des chauves-souris, des campagnols et des rats kangourous. Il est intéressant de noter qu’aucun ADN humain n’a été trouvé, ce qui suggère que les propriétaires de ces outils ne sont pas restés longtemps à cet endroit.

Cette grotte était un ancien « hôtel »

« Ces premiers visiteurs n’ont pas occupé la grotte de façon continue, nous pensons que les gens y ont passé une partie de l’année en l’utilisant comme abri l’hiver ou l’été, ou comme base de chasse pendant la migration », explique le professeur Eske Willerslev, cochercheur principal de cette étude. « Cela pourrait être le plus ancien hôtel des Amériques ».
L’équipe affirme que cette découverte nécessitera probablement une réécriture de l’histoire des humains qui habitent les Amériques. Mais pour l’instant, nous ne savons pas grand-chose sur ces premiers habitants.
« Nous ne savons pas qui ils étaient, d’où ils venaient ni où ils allaient », déclare Ciprian Ardelean, coauteur principal de cette étude. « Ils sont une énigme complète. Au moment où la célèbre population Clovis est entrée en Amérique, les tout premiers Américains avaient disparu des milliers d’années auparavant. Il aurait pu y avoir de nombreuses colonisations ratées qui se sont perdues dans le temps et qui n’ont pas laissé de traces génétiques dans la population actuelle ».
Aussi grand que soit le saut que représente cette nouvelle étude, elle est encore un peu plus facile à accepter que d’autres études plus controversées, qui ont suggéré que les humains sont arrivés en Amérique du Nord il y a déjà 130 000 ans. Quoi qu’il en soit, de nouvelles fouilles et analyses devraient permettre de découvrir d’autres pièces du puzzle.
L’équipe décrit leurs recherches dans la vidéo ci-dessous.

Cette recherche a été publiée dans Nature.
Source : St John’s College
Crédit photo : Pixabay