une-protéine-clé-du-coronavirus-remaniée-en-laboratoire
Pour répondre à la nécessité de mettre au point rapidement des milliards de doses de vaccins pour le COVID-19, une équipe scientifique de l’université du Texas à Austin a réussi à remanier une protéine clé du coronavirus, et cette modification pourrait permettre une production beaucoup plus rapide et plus stable de vaccins dans le monde entier.

Une protéine clé du coronavirus

« Selon le type de vaccin, cette version améliorée de la protéine pourrait réduire la taille de chaque dose ou accélérer la production du vaccin », a déclaré Jason McLellan, professeur associé et auteur principal d’un article. « d’une manière ou d’une autre, cela pourrait signifier que plus de patients auront accès aux vaccins plus rapidement ».
La plupart des vaccins candidats à base de coronavirus entraînent le système immunitaire humain à reconnaître une protéine clé à la surface du virus du SRAS-CoV-2, appelée protéine de pointe, afin de combattre l’infection. Les chercheurs ont conçu une nouvelle version de cette protéine qui, lorsqu’elle est exprimée dans les cellules, produit jusqu’à 10 fois plus de protéines que celle d’une protéine de pointe synthétique antérieure déjà utilisée dans de multiples vaccins pour le COVID-19. Avec des collègues des National Institutes of Health, plusieurs membres de l’équipe de recherche de l’UT ont également conçu la version antérieure de cette protéine de pointe trouvée dans au moins deux vaccins candidats qui font actuellement l’objet d’essais cliniques aux États-Unis.

HexaPro est plus stable que l’ancienne version

Baptisée HexaPro, cette nouvelle protéine est également plus stable que la version précédente de la protéine de pointe de l’équipe, ce qui devrait la rendre plus facile à stocker et à transporter. Elle conserve également sa forme même en cas de stress thermique, pendant le stockage à température ambiante et lors de multiples congélations-décongélations. De telles qualités sont souhaitables dans un vaccin efficace.
HexaPro pourrait également être utilisé dans les tests d’anticorps du COVID-19 où il agirait comme une sonde pour identifier la présence d’anticorps dans le sang d’un patient, indiquant si une personne a déjà été infectée par le virus.
En s’appuyant sur leur expérience de la création de protéines stabilisées comme vaccins contre le MERS-CoV, le coronavirus qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, et d’autres virus, les chercheurs ont identifié 100 modifications différentes de la protéine de pointe qui, selon eux, pourraient conduire à une version plus stable et plus fortement exprimée. Ils ont ensuite créé 100 versions différentes de cette protéine en insérant les plans génétiques de chaque version dans une culture différente de cellules humaines. Sur ces 100 versions 26 étaient plus stables ou avaient une expression plus élevée.
Les chercheurs ont ensuite pris quatre de ces modifications, plus deux de leur protéine de pointe stabilisée d’origine, et les ont combinées pour créer HexaPro. Lorsqu’ils ont inséré les « plans génétiques » de cette version de la protéine de pointe dans une culture cellulaire humaine, les cellules ont produit dix fois plus de protéines que leur protéine d’origine.

HexaPro sera vendu aux chercheurs du monde entier

La compagnie de biotechnologie Sino Biological a obtenu une licence non exclusive de l’UT pour fabriquer HexaPro et le vendre aux chercheurs du monde entier.
Cette recherche a été publiée dans Science.
Source : University of Texas at Austin
Crédit photo : Pixabay

Une protéine clé du coronavirus remaniée en laboratoiremartinbiothechnologie
Pour répondre à la nécessité de mettre au point rapidement des milliards de doses de vaccins pour le COVID-19, une équipe scientifique de l'université du Texas à Austin a réussi à remanier une protéine clé du coronavirus, et cette modification pourrait permettre une production beaucoup plus rapide et plus...