haptique-portable-simule-le-sens-du-toucher-dans-la-RV
Pour ajouter à la richesse de la réalité virtuelle, les chercheurs de l’EPFL ont créé des actionneurs souples qui peuvent simuler la sensation de toucher un objet virtuel avec vos doigts. Dans le monde virtuel, les objets que vous ramassez n’existent pas : vous pouvez voir une tasse ou un stylo, mais vous n’avez pas l’impression de les toucher.

Rendre la RV plus réelle

C’était un défi pour le professeur Herbert Shea de l’EPFL. Fort de sa grande expérience des muscles et des moteurs à base de silicone, Shea voulait trouver un moyen de faire en sorte que les objets virtuels paraissent réels. « Avec mon équipe, nous avons créé des actionneurs très petits, fins et rapides », explique Shea, qui dirige le laboratoire des transducteurs souples. « Ce sont des capsules de taille millimétrique qui utilisent l’énergie électrostatique pour se gonfler et se dégonfler ».
Ces capsules ont une membrane isolante extérieure en silicone qui entoure une poche intérieure remplie d’huile. Chaque bulle est entourée de quatre électrodes, qui peuvent se fermer comme une fermeture éclair. Lorsqu’une tension est appliquée, les électrodes sont rapprochées, ce qui fait gonfler le centre de la capsule comme une ampoule. C’est un système ingénieux car les capsules, appelées HAXEL, peuvent non seulement se déplacer de haut en bas, mais aussi d’un côté à l’autre et autour d’un cercle. « Lorsqu’elles sont placées sous vos doigts, vous avez l’impression de toucher toute une série d’objets différents », explique M. Shea.

Jeux vidéo et chirurgie

L’équipe de Shea travaille déjà à l’intégration d’une douzaine de ces capsules dans un gant. « Les capsules seront combinées avec un autre système qui empêchera activement vos doigts de passer à travers l’objet virtuel », explique M. Shea. « Vous aurez la sensation convaincante de tenir un objet solide même si vos mains sont vides. Nous pourrons également recréer la sensation de différents matériaux : vous pourrez dire si l’objet que vous tenez est en bois, en plastique ou en céramique. Ce sera amusant pour les jeux vidéo, mais aussi utile pour les simulateurs de chirurgie et la téléopération ».
M. Shea utilisera également des illusions tactiles pour rendre la sensation aussi réelle que possible. « Nous sommes dominés par ce que nous voyons », dit-il. « Lorsque nous nous appuyons fortement sur notre vision – ce qui est le cas dans la réalité virtuelle – il est facile de tromper notre cerveau sur l’objet que nous touchons. Cela contribue à donner aux objets virtuels une impression de réalité ».

Créer le logiciel qui sera utilisé

Pour que cette technologie soit utilisée, les chercheurs doivent maintenant créer le logiciel qui programmera la sensation et le poids des objets virtuels tenus dans le gant. « Des mouvements simples seront plus faciles à configurer que ceux qui nécessitent plus de précision », explique M. Shea.
Dans cette vidéo, l’équipe nous explique leurs travaux.

Cette recherche a été publiée dans Advanced Materials.
Source : EPFL
Crédit photo : Pexels