une-immunoprotéine-inhibe-le-sars-cov-2
Une protéine produite par le système immunitaire humain peut fortement inhiber les coronavirus, notamment le SARS-Cov-2, l’agent pathogène à l’origine du COVID-19. Une équipe internationale d’Allemagne, de Suisse et des États-Unis a montré avec succès que la protéine LY6E empêche les coronavirus de provoquer une infection.

Une protéine inhibe le SARS-Cov-2

« Cette découverte pourrait conduire au développement de nouvelles approches thérapeutiques contre les coronavirus », déclare le professeur Stephanie Pfänder du département de virologie moléculaire et auteur principal de cette étude
La protéine LY6E joue un rôle dans diverses maladies : Les chercheurs américains John Schoggins et Charles Rice ont découvert que cette protéine augmente l’infectivité des virus de la grippe. En revanche, les coronavirus sont inhibés par LY6E.
Financée par une bourse Marie Curie de l’Union européenne, Stephanie Pfänder, qui travaillait alors à l’Institut de virologie et d’immunologie en Suisse, a visité le laboratoire de Charles Rice à l’université Rockefeller de New York en 2017, afin d’identifier les gènes qui préviennent les infections par les coronavirus. « Cela a permis de découvrir que LY6E a l’effet inverse sur les coronavirus par rapport aux virus de la grippe », explique les chercheurs. D’autres recherches ont montré que cette protéine exerçait cet effet inhibiteur sur tous les coronavirus analysés, y compris les agents pathogènes responsables du SRAS et de la maladie de Mers ainsi que le SRAS-Cov-2 qui provoque la COVID-19.

Des virus incapables de fusionner

Des tests avec différentes cultures cellulaires ont montré que LY6E affecte la capacité du virus à fusionner avec les cellules hôtes. « Si le virus est incapable de fusionner avec ces cellules, il ne peut pas provoquer d’infection », explique l’auteur correspondant, le professeur Volker Thiel de l’université de Berne.
La validation dans un modèle animal a réussi grâce à une collaboration avec le laboratoire de John Schoggins au Southwestern Medical Center de l’Université du Texas. Les expériences qui y ont été menées ont permis de découvrir que la variante murine de cette protéine appelée Ly6e est cruciale pour la protection des cellules immunitaires contre les infections. En l’absence de Ly6e, les cellules immunitaires telles que les cellules dendritiques et les cellules B deviennent plus sensibles aux infections et leur nombre diminue de façon significative. Les souris dépourvues de Ly6e dans les cellules immunitaires sont très sensibles à un coronavirus de souris normalement non mortel et elles succombent à l’infection.

Comprendre les concepts de base

Les chercheurs soulignent que le coronavirus de souris utilisé dans l’expérience diffère considérablement de l’agent pathogène à l’origine de l’actuelle épidémie de COVID-19 – par exemple, il provoque une hépatite plutôt qu’une maladie respiratoire. Néanmoins, il est largement accepté comme modèle pour comprendre les concepts de base de la réplication du coronavirus et des réponses immunitaires chez un animal vivant.
« Notre étude apporte de nouvelles connaissances sur l’importance de ces gènes antiviraux pour le contrôle de l’infection virale et pour une réponse immunitaire adéquate contre le virus », affirment les auteurs. « Comme LY6E est une protéine humaine naturelle, nous espérons que ces connaissances aideront à développer des thérapies qui pourront un jour être utilisées pour traiter les infections à coronavirus ». Une approche thérapeutique qui imite le mécanisme d’action de LY6E pourrait fournir une première ligne de défense contre les nouvelles infections à coronavirus.
Cette recherche a été publiée dans Nature Microbiology.
Source : Ruhr-Universität Bochum
Crédit photo : Pexels

Une immunoprotéine inhibe le Sars-Cov-2 martinBiologie
Une protéine produite par le système immunitaire humain peut fortement inhiber les coronavirus, notamment le SARS-Cov-2, l'agent pathogène à l'origine du COVID-19. Une équipe internationale d'Allemagne, de Suisse et des États-Unis a montré avec succès que la protéine LY6E empêche les coronavirus de provoquer une infection. Une protéine inhibe le...